Wind river

De Taylor Sheridan
Film américain
Avec Elizabeth Olsen, Jeremy Renner, Kelsey Asbille


L'histoire:

Dans une réserve indienne enneigée du Wyoming, Cory Lambert travaille comme chasseur de prédateurs afin de protéger les troupeaux. Mais un jour il découvre le corps inanimé de Nathalie, l'une des jeunes filles de la région, à plusieurs kilomètres de toute habitation. Tout de suite on appelle du renfort du FBI, qui n'envoie que l'agent inexpérimenté Jane Banner. Touché par la mort apparemment violente de cette fille, une ancienne amie de sa propre fille, décédée il y a 3 ans, Cory est alors prêt à aider l'agent Banner pour retrouver les coupables. D'autant plus que ses talents de chasseur pourraient être mis à profit...



Mon avis:

C'est un bon thriller qui cherche l'originalité, tout d'abord par le lieu choisi pour mettre en place l'action, les personnages qui interviennent puis par la résolution de l'intrigue à la fin. Et puis aussi par le fait qu'on cherche plus à montrer la psychologie et le vécu de chaque personnage plutôt que d'installer un mystère ou une tension quelconque qui s'installe de toute façon quand on part à  la chasse. C'est peut être un peu lent et verbeux par moment mais c'est un film bien mené, bien joué et intéressant.

Ma note:



Bon film!


Mon garçon

De Christian Carion
Film français
Avec Guillaume Canet, Mélanie Laurent, Olivier De Benoist

L'histoire:

Père divorcé, Julien est appelé en urgence par son ex épouse dans les alpes où elle a refait sa vie. Leur fils Matis a mystérieusement disparu de sa colonie de vacances et on pense à un enlèvement. Peu à peu, Julien commence à perdre pied et à soupçonner tout le monde, y compris Grégoire, le nouveau petit ami de son ex. Il est prêt à tout pour retrouver son fils, y compris à commettre l'irréparable...



Mon avis:

En regardant la bande annonce on s'attendrai à un drame psychologique, mais au final on a plus que ça: Suspens et descente aux enfers, tout ça filmé de très près sur un Guillaume Canet et une Mélanie Laurent impeccables de vérité (et pour cause: l'acteur a été mis au courant de l'histoire du film au fur et à mesure du tournage, pour garder son authenticité). Ça m'a fait penser à d'autres Thriller psychologiques que j'ai vu où le héros, seul contre tous, finit par se surpasser et réaliser l'impossible.
C'est donc un film assez classique mais réalisé de main de maître, avec ce qu'il faut de scènes d'action tendues et prenantes pour nous tenir en haleine jusqu'au bout.
Bon moment de cinéma.


Ma note:



Bon film!


Mary

De Marc Webb
Film américain
Avec Chris Evans, Mckenna Grace, Lindsay Duncan

L'histoire:

Mary est une petite fille de 7 ans pleine de vie. Elle est élevée par son oncle Frank, réparateur de bateaux, dans une petite bicoque de Floride sans grand confort. Celui ci a promis à la mère de Mary, une grande mathématicienne, que sa fille serait élevée en toute simplicité, en dehors de l'influence de sa grand mère avec qui elle entretenait de mauvais rapports. Mais voilà, Mary est une surdouée des maths et si jusque là Frank l'avait protégée du monde extérieur, son premier jour d'école risque de lui être fatal. Malgré l'aide de la sympathique et mignonne maîtresse, le talent de Mary est découvert et la grand mère est contactée. Celle ci débarque alors en Floride avec une seule idée en tête: récupérer la garde de Mary afin de la sortir de ce boui boui et lui faire donner les meilleurs cours et qu'elle devienne un génie des maths, un prochain prix Nobel...



Mon avis:

La petite fille qui joue le rôle titre est épatante de fraîcheur et de talent. Dommage que l'histoire délaisse très vite l'univers enfantin pour s'intéresser aux problèmes des grands: drame d'une grand mère possessive et froide, doutes d'un jeune homme quand à sa capacité à élever seul une petite fille de 7 ans, et puis bien sûr scènes de procès. C'est pas inintéressant mais un peu trop systématique pour que cela  puisse être original (on a vu des procès dans tellement de films hollywoodiens que je pense que c'est un style de film à part entière).

Ma note:




Bon film!


Seven sisters

De Tommy Wirkola
Film Américano-Britannique-Franco-Belge
Avec Noomi Rapace, Glenn Close, Willem Dafoe

L'histoire:

Dans un futur pas si éloigné que ça, la population mondiale a encore augmenté et les ressources naturelles diminué - à cause de la pollution. Les gouvernements n'ont pas eu le choix: limiter le nombre de naissance en n'autorisant qu'un seul enfant par couple. Et ils ne sont pas complètement cruels: les enfants clandestins qui seraient découverts seront alors placés en hibernation jusqu'à ce que la population ai assez diminué pour pouvoir les libérer. Mais Terrence Settman, dont la fille est morte en couche en mettant au monde sept filles, ne l'entend pas de cette oreille. Bien décidé à cacher Lundi, Mardi, Mercredi et les autres aux yeux du monde, il les garde dans son grand appartement et chacune, à tour de rôle, 1 jour par semaine, peut sortir et jouer le rôle d'une seule et même personne, Karen Settman. Tout se passe bien jusqu'à leur 30ème année quand un beau jour Lundi ne rentre pas à la maison. Que lui est il arrivé? Est ce que cela a un rapport avec la réélection de Nicolette Cayman au poste de gouverneur?



Mon avis:

C'est le genre de film fait avec pas beaucoup de budget mais une idée originale et tellement d'astuce pour que cela pique la curiosité des spectateurs que nous sommes. C'est un peu explicatif par moment, et prévisible par d'autres, mais l'histoire permet plein de rebondissements et de petites surprises.
Et chaque bonne idée est exploitée comme il se doit. Par exemple chacune des 7 sœurs a une personnalité différente, interprétées toutes par une seule et même actrice qui arrive à composer chacune avec brio. On a droit à des courses poursuites, des scènes d'action et de bagarres bien chronométrées, des détails bien vus (les armes qui utilisent la reconnaissance digitale) et chacune des 7 sœurs a son utilité dans l'action, chacune de son côté.
Même si le film n'a rien de révolutionnaire, il est fait avec talent et dévouement, reste ludique et en tout cas moi il m'a convaincu.


Ma note:



Bon film!



Le redoutable

De Michel Hazanavicius
Film français
Avec Louis Garrel, Stacy Martin, Bérénice Bejo

L'histoire:

Alors que celui-ci vient d'avoir plusieurs succès avec ses films, Jean Luc Godard et Anne Wiazemsky filent le parfait amour, et vont même jusqu'à se marier. Mais le cinéaste est peu à peu en plein doute: il voudrait donner un sens plus politique à son oeuvre, et son film "La chinoise" reste un terrible échec. C'est alors que Mai 68 va éclater et remettre tout en question pour Godard, qui ne sait plus quoi filmer ni comment faire la révolution. Il veut se révolutionner lui même, quitte à ce qu'Anne ne le reconnaisse plus et commence à douter peu à peu de son amour...



Mon avis:

J'avoue que je n'ai pas vu beaucoup de films de Godard. "Le mépris" c'est sûr, "A bout de souffle" peut être, "Pierrot le fou" je ne crois pas, alors tous ses films suivants...
Je n'ai donc peut être pas saisi toutes les allusions et clins d’œil à l'oeuvre du maître, mais je me doute qu'il y en a quelques uns (la musique dramatique soudaine sur les amants qui se quittent sur le lit d’hôtel, ou les cartons qui s'intercalent dans les scènes).
Après ça le personnage (ou l'image qu'on se fait du personnage) est attachant et drôle dans son ridicule. De plus, le travail du réalisateur (pas Godard, Hazanavicius) sur ce film est plein de trouvailles et d'idées de mise en scène, spirituelles et pleines de drôleries (après tout c'est une comédie). Les dialogues sont également bien écrits, avec un Godard toujours prêt à sortir un bon mot, comme une "pensée du jour".
Pourtant par moment la profusion d'idées qui partent dans tous les sens donnent l'impression que les scènes se répètent, et à vrai dire l'action progresse peu. La rupture finale du couple finit par arriver, sans beaucoup de surprise mais aussi sans vraiment que les choses ne se détériorent beaucoup plus dans le couple, qui est déjà bien détérioré au bout de 10 minutes de film.
Mais au final c'est divertissant, frais, bien joué et (peut être heureusement) assez éloigné de l'univers du vrai Godard.

Ma note:



Bon film!


Valerian et la cité des milles planètes

De Luc Besson
Film franco-chino-belgo-emirati-americano-germano-canado-britanique
Avec Dane DeHaan, Cara Delevingne, Clive Owen

L'histoire:

En l'année 2705, la station Alpha est une immense planète artificielle habitée par une multitude de races extraterrestre et protégée par la délégation, pour laquelle travaillent Valerian et Laureline. Ils sont envoyés à la recherche d'un multiplicateur, une petite bestiole capable de multiplier tout ce qu'elle avale. D'après le commandant de la base Alpha, la station est en danger car une zone radioactive, habitée par des individus hostiles, est en train de se développer sur la station, et cette bestiole serait la seule monnaie d'échange. Valerian et Laureline sont préoccupés, tout d'abord par leur histoire d'amour qui fait du sur place, puis par les intentions réelles du commandant. En effet, Valerian a fait un drôle de rêve dans lequel il rencontrait les habitants de la planète Mül, accidentellement détruite par des vaisseaux inconnus. Sauf que quand il essaie d'en apprendre un peu plus sur cette planète, le dossier est top-secret...



Mon avis:

Pas si mal que ça ce film de Luc Besson. Bon, je n'ai pas lu la bédé, je ne peux donc pas dire si l'adaptation est réussie ou pas. Mais je trouve l'histoire pleine d'action et les personnages intéressants et drôles. En tout cas au niveau des effets spéciaux et des différentes espèces, c'est un véritable plaisir.
Certains diraient que le film est un peu long. C'est vrai que l'univers créé par l'auteur foisonne tellement d'idées, entre les différentes races d'extra terrestre, les vaisseaux, les clins d'oeil, que Besson se laisse par moment emporter par ses envies, rallongeant chaque péripétie avec plein de nouveaux rebondissements.
Mais au final l'histoire reste claire et simple, et j'ai passé un bon moment sans prise de tête.

Ma note:



Bon film!


La planètes des singes - Suprématie

De Matt Reeves
Film américain
Avec Andy Serkis, Woody Harrelson, Steve Zahn

L'Histoire:

Afin de se protéger de la maladie et des singes, les quelques rescapés humains ont fait appel au colonel, un militaire fou qui fait la guerre à César le chef des singes, secondé par des troupes fanatisées et quelques singes réduits en esclavage. Lors d'un raid surprise, le colonel tue la femme de César ainsi que tous ses fils excepté le petit Cornélius. Fou de rage, César ne pense plus qu'à se venger mais il décide avant cela d'envoyer son peuple en un endroit au delà des montagnes où ils pourront vivre en paix loin des humains. De son côté, il part en direction du camp du colonel, en compagnie de ses compères Maurice, Rocket et Luca. Mais sur le chemin, ils découvrent peu à peu ce qui s'est passé dans le monde des hommes: la maladie qui a décimé toute une partie de la population a muté et maintenant elle rend les humains muets et bêtes. Pris de panique, les humains s'en sont remis aux ordres du colonel, qui a fait exécuter tous les humains malades sans pitié, et qui souhaite également le même sort à tous les singes. Visiblement celui ci n'a plus toute sa tête. De plus, lors de leur voyage, César et ses amis recueillent Nova, une petite fille humaine atteinte de la fameuse maladie, ainsi que Bad Ape, un singe parlant qui a grandi seul au milieu de nulle part mais sait comment les guider vers le camp du colonel...



Mon avis:

Dépenser des millions de $ en effets spéciaux et en images de synthèse, ça vaut certainement le coup si ça peut donner ce film là, où les singes ont un regard tellement expressif qu'on peut leur donner le premier rôle. Plus que techniquement, ce film est une réussite dans son histoire, en s'inspirant d'autres choses que le film de guerre (auquel il fait référence): le road movie (où César part pour une quête et rencontre des alliés sur son chemin), ou bien encore des scènes empruntées à Furyo, voir à la grande évasion. Tout ça vu du côté des singes. En fait le monde des singes est un bon terreau pour raconter tout un tas d'histoires qui font référence à notre civilisation humaine (les virus mortels, les camps de concentration, etc...) et il est presque dommage que ce troisième film semble vraiment mettre un point final à la saga, en revenant à la situation qui précède le film de 1968.


Ma note:




Bon film!


Office

De Johnnie To
Film hong-kongais
Avec Chow Yun-Fat, Sylvia Chang, Eason Chan

L'histoire:

Nous sommes dans une très grande entreprise chinoise, où les employés travaillent comme des bêtes afin d'obtenir l'argent et la gloire. Tout en bas, il y a le jeune stagiaire Lee Xiang, naïf au grand coeur, qui rêve de grimper les échelons. Et sa collègue Kat, qui en secret est la propre fille du président. En haut il y a mr Ho le PDG, dont l'épouse est dans le coma depuis que celui ci a une liaison avec mme Wang, sa plus proche collaboratrice et une femme de poigne. Autour d'eux il y a la dévouée Sophie, qui travaille tellement qu'elle néglige son petit ami avec qui elle va se séparer. Et puis David, un flambeur optimiste, amant secret de Mme Wang et amoureux de Sophie. Une occasion de grimper les échelons va se présenter pour Lee Xiang quand le rachat d'une entreprise de parfum déficitaire est envisagée...




Mon avis:

Ce film est très bien réalisé par un Johnnie To survolté, pleines d'idées de mise en scène très intelligentes, le recours à la 3D pour rendre l'ambiance plus irréelle, un scénario  avec un rythme soutenu qui fait que l'on ne s'ennuie pas. Et puis les personnages qui sont de vrais caricatures du genre de phénomène que l'on peut rencontrer dans ce milieu, mais joués avec nuance par des acteurs doués. Jusqu'aux décors qui sont impressionnants!
Mais par contre, je suis allé voir ce film sans savoir une chose importante: c'est une comédie musicale! Et du genre que je n'aime pas, quand les acteurs expriment par la chanson leurs pensées les plus secrètes...
Dés les premiers refrains je me suis dit "oh zut!" Les chansons chinoises, c'est pas vraiment mon truc. Surtout que la traduction dans les sous titres donne parfois des trucs un peu bizarres ( à un moment ça parle de vie de chien, de loup gris et de cochons j'ai rien compris). Heureusement ça ne chante pas tout le temps, mais c'est quand même dommage parce que l'histoire en elle même est intéressante. Mais franchement les chansons chinoises... je vais avoir du mal à dire que j'ai aimé ce film!


Ma note:



Bon film!

Dunkerque

De Christopher Nolan
Film americano-britanno-franco-néerlandais
Avec Fionn Whitehead, Mark Rylance, Tom Hardy

L'histoire:

C'est la grande débandade de 1939. Les anglais sont pris en tenaille sur les plages de Dunkerque, protégés par les français qui ne tiendront pas longtemps. La mission: évacuer les plus de 400 000 soldats anglais restants de l'autre côté de la manche. Mais cela n'est pas si facile que ça, quand on sait qu'on n'a largement pas assez de destroyer pour tout le monde, et que les nazis coulent tout ce qui tente de partir. On suit alors le destin de plusieurs hommes. Il y a le jeune soldat Tommy, qui ne pense qu'à une chose: s'enfuir au plus vite, quitte à s'embarquer clandestinement sur un destroyer en partance. Il trouve comme camarade Gibson, qui lui aussi cherche à se débrouiller pour fuir, et bientôt seront rejoint par Alex, un highlander. Il y a aussi Farrier et Collins, deux pilotes partis à bord de leur Spitfire pour protéger l'évacuation. Et enfin des civils: mr Dawson, son fils et le camarade de celui-ci, George, qui vont avec leur petit bateau tenter de rejoindre la côte française pour rapatrier le plus de soldats qu'ils peuvent. Ils sauvent en chemin le dernier survivant d'un destroyer, dont la santé mentale semble avoir un peu flanché.




Mon avis:

J'ai beaucoup aimé ce film où l'on ne parle pas beaucoup, où les héros sont pour la plupart des inconnus, mais où on s'attache surtout à décrire une ambiance, une tension, une atmosphère d'urgence et de mort. L'Angleterre est en face, si proche et si lointaine...
Les soldats sont coincés et cernés par l'ennemi, à la merci des bombes des avions et des roquettes des sous marins. La mort les guette et l'espoir est faible. C'est fichtrement bien filmé, et avec la prouesse de nous raconter 3 histoires différentes en simultané, ne se commençant pas au même moment (1 semaine, 1 jour et 1 heure avant) mais qui se recoupent à la fin.
Un film un peu éprouvant et claustrophobe, mais qui vous tient en haleine jusqu'à la fin.

Ma note:




Bon film!



Le dernier vice roi des indes

De Gurinder Chadha
Film Britanno-indien
Avec Hugh Bonneville, Gillian Anderson, Manish Dayal

L'histoire:

Dickie Mountbaten vient d'être nommé vice roi des Indes dans le seul but de négocier le retrait des britanniques du pays. Mais la tâche n'est pas aisée, car hindous et musulmans sont en grande tension. Les massacres et les heurts se multiplient et Jinnah, le leader musulman, s'oppose à Neruh à qui il veut imposer la création d'un état indépendant, le Pakistan. Pourtant Dickie est un homme plein de bonne volonté, fin diplomate et surtout il arrive à se faire aimer de tous, y compris des indiens serviteurs de son palais qui le respectent tous. Il est aidé en cela par son épouse, une forte tête et une dame de cœur qui n'hésitera pas à s'opposer à son époux quand celui-ci tentera d'accélérer le processus de changement de pouvoir. Mais parmi les serviteurs se répètent également les divisions qui reflètent le pays, quand le jeune hindou Jeet tombe amoureux de Aalia, la musulmane. Alors, l'Inde doit-elle vraiment être séparée?



Mon avis:

J'ai trouvé ce film assez prenant, même si on en connait malheureusement la fin. C'est vrai qu'il parle de politique et d'une période de l'Histoire pas très reluisante, et il en parle bien en montrant les dilemmes de la séparation de l'Inde. La bonne idée c'est de mettre en scène également les serviteurs du palais, les petites mains qui écoutent d'un air inquiet les décisions se prendre sous leurs yeux.
C'est un film avec plusieurs destins croisés de personnages, qui se rencontrent à peine mais malgré tout l'histoire n'apparaît pas comme morcelée et confuse, et donc c'est une réussite.

Ma note:



Bon film!


Spiderman: Homecoming

De Jon Watts
Film américain
Avec Tom Holland, Michael Keaton, Robert Downey Jr.

L'histoire:

Après avoir été contacté par Tony Stark - alias Iron man - pour aider les vengeurs lors d'une mission en tant que Spider man, Peter  Parker retourne dans son petit appartement du Queens, avec sa belle tante May. Ses journées c'est le lycée où il a la place du geek de service, avec son copain le gros Ned. Et ses soirées il prétend être en stage chez Stark international... Mais en vérité il se balade dans le costume ultra technologique offert par Stark, à la recherche de quelque malfaiteur à attraper. Mais ce n'est pas évident d'en trouver, et à chaque fois il manque de faire une gaffe. Il désespère toujours d'être convoqué par Tony pour enfin entrer dans les vengeurs quand le voici enfin sur une piste appétissante: un trafic d'armes extra terrestre organisé par Adrian Toomes, un trafiquant qui possède entre autre un costume lui permettant de voler... comme un vautour. Tony Stark ne le prend toujours pas au sérieux, mais Peter trouve le réconfort auprès de Ned qui découvre par hasard son secret. Les deux amis sont alors sur une piste: d'une part retrouver le vautour et de l'autre emmener la jolie Liz, dont Peter est amoureux, au bal de fin d'année...




Mon avis:

J'étais plutôt réticent à l'idée d'un nouveau nouveau Spiderman, après celui de Raimi et Maguire (fan et fidèle) et celui de Garfield (swag et pas très beau). Finalement c'est une bonne surprise car ils ont réussi à la fois à rester fidèle à l'esprit du comic (un gamin timide et complexé mais plein de bonnes volontés) et à la fois réinventer certains éléments de l'histoire (le meilleur copain qui est mis au parfum, ou les autres personnages comme Marie Jane, ou May, dont l'apparence et la personnalité changent). Tom Holland également joue le rôle à la perfection.
Et puis au final, on s'intéresse plus aux problèmes d'ado du héros qu'à ses prouesses super héroïques, ce qui est bien la marque de fabrique de Marvel.
Après quelques détails m'ont gêné, comme l'omniprésence de Tony Stark et des vengeurs dans l'histoire, comme si dans les comics la vie de Spiderman dépendait de l'existence des autres héros Marvel, alors qu'en fait c'en est le plus populaire. Même le fameux costume de Spidey est made by Tony Stark!

Ma note:





Bon film!

Baby driver

De Edgar Wright
Film britanno-américain
Avec Ansel Elgort, Kevin Spacey, Lily James


L'histoire:

Baby est un as du volant. Il ne parle pas non plus beaucoup et a toujours son Ipod sur les oreilles: cela lui permet de se concentrer dans les moments forts car suite à un accident survenu dans son enfance, il souffre d'acouphènes. Il a une grosse dette envers un chef du banditisme et doit accepter les offres de celui-ci, cambriolages pendant lesquels Baby fait office de conducteur hors pair pour échapper à la police. Mais c'est un milieu auquel Baby n'appartient pas et souhaiterait suivre les conseils de son père adoptif, un vieux noir sourd et muet: trouver un travail honnète. De plus, il vient de rencontrer la belle Debora, avec qui il aimerait bien mettre les bouts dans une cadillac jusqu'au bout de la route...



Mon avis:

Le film commence sur les chapeaux de roue avec une scène de cascade en voiture, puis un plan séquence maitrisé et de la bonne musique qui suffisent à installer la coolitude de l'histoire et de son héros. Ensuite viennent quelques dialogues bien marrants avec des personnages au caractère bien trempé. Par moment le film perd la pêche mais il finit toujours par la retrouver... peut être trop: ce délire de scènes d'action et de sang devient lassant vers la fin, et peut être un peu trop tiré par les cheveux. On s’aperçoit alors que le film cumule les clichés hollywoodiens, ce qui gâche un peu le plaisir.
En tout cas, voilà un film qui possède une bonne bande originale... je vais essayer de me récupérer 5 ou 6 morceaux pour les écouter dans ma voiture (ou dans le métro ça marche aussi).

Ma note:



Bon film!


Moi, moche et méchant 3

De Pierre Coffin, Kyle Balda
Film français
Avec Gad Elmaleh, Audrey Lamy, David Marsais

L'histoire:

Le grand méchant du moment c'est Balthazar Bratt, un gars resté coincé dans les années 80 et qui tente de dérober le plus gros diamant du monde. Gru et Lucy récupèrent le diamant mais laissent filer Balthazar, ce qui leur vaut d'être virés des services secrets. Déçus de voir que leur maître n'en profite pas pour reprendre sa carrière de vilain, les minions démissionnent! Autant dire que les choses vont mal. Mais voilà que Gru apprend qu'il a un frère jumeau, Dru, immensément riche et vivant en Freedonia. Toute la famille va donc déménager là bas. Mais alors que la petite Agnès croit être sur la piste d'une véritable licorne, et que Lucy tente d'imposer son rôle de mère après de Margo, Gru et Dru s'apprivoisent. Mais Dru a un terrible secret: il voudrait lui aussi devenir un méchant comme son frère...



Mon avis:

Voici un nouvel épisode de la saga Gru, avec de bonnes idées mais bien entendu moins de surprises. Les minions qui pétaradaient de bêtise dans les autres films sont un peu mis de côté et c'est un peu normal, car il n'y a plus la naïveté de la découverte. Il reste le thème des 2 frères jumeaux qui se découvrent et c'est déjà pas mal, même si ça ne vaut pas les trouvailles de l'épisode précédent.
Au final ça donne un divertissement plutôt divertissant et drôle qui ne se laisse pas aller à la routine et tente de se relancer.
Par contre si ils en font un quatrième il risque d'y avoir surcharge de personnages et une certaine fatigue dans l'inspiration, alors pourvu qu'ils nous évitent ça...


Ma note:



Bon film!


Wonder woman

De Patty Jenkins
Film américain
Avec Gal Gadot, Chris Pine, Connie Nielsen, Robin Wright, Danny Huston, David Thewlis

L'histoire:

Quelque part sur une ile cachée du monde vivent les amazones. Jadis créées par Zeus pour défendre la terre contre son fils Arès, le Dieu de la guerre, elles attendent le retour de celui ci. Depuis toute petite, Diane a été élevée pour devenir reine. Mais nous sommes déjà en 1918 et le capitaine Steve Trevor, espion allié qui vient de dérober aux allemands le secret d'une arme terrifiante, vient d'échouer sur leur ile. Contre la volonté de sa mère, Diane décide de ramener Steve chez lui et, persuadée que le dieu Arès est le responsable de la grande Guerre, elle compte bien le retrouver et lui faire sa fête. Mais tout n'est pas si simple dans le monde des hommes...



Mon avis:

Je suis partagé sur ce film: d'une part les personnages sont très biens, notamment le personnage de Diane, interprété avec sentiment par Gal Gadot, qui naïvement découvre le monde des hommes. Et puis aussi quelques détails bien sentis sur les cicatrices de la guerre, le rôle des femmes, la mère surprotectrice, etc...
Après il y a des incohérences dans le scénario qu'on ne comprend pas toujours, des choses un peu faussées comme la traversée de la ligne de front et la libération du village (qui passe du côté français ou quoi? je ne comprends pas...). Ou encore les scènes de combat, ralenties par moment pour nous en mettre plein la vue comme dans un clip vidéo.
En résumé, certaines choses sonnent faux dans ce film et d'autres sonnent vrai. Dommage...


Ma note:




Bon film!



Alien: Covenant

De Ridley Scott
Film Britano-américain
Avec Michael Fassbender, Katherine Waterston

L'histoire:

Le vaisseau covenant traverse l'espace avec à son bord plus de 400 colons en hibernation, souhaitant s'établir sur une nouvelle planète. Seul Edward, l'androïde, est aux commandes. Mais suite à un accident, il est amené à réveiller les membres de l'équipage. Malheureusement dans l'accident la capsule du commandant a été endommagée. Le vaisseau est vite réparé et le nouveau commandant prend les choses en mains mais n'est pas très apprécié, surtout par Daniels, la veuve du défunt. Mais voilà qu'ils reçoivent un message indéchiffrable d'une planète inconnue. Ils se détournent vers cette planète qui se trouve être tout à fait habitable. Mais lors d'une première excursion, les soldats découvrent un étrange vaisseau et surtout, deux d'entre eux sont infectés par des bestioles qui parasitent leur corps et qui... vous connaissez la suite.



Mon avis:

J'ai bien aimé cet épisode d'Alien. Certainement plus que le précédent, Prometheus. Parce qu'il répond à plein de questions, ou alors parce qu'il évoque plein de thèmes intéressants, comme la folie, la création, la fratrie, le deuil... Il y a de l'action bien sûr , des aliens et du sang.
La seule chose qu'on peut reprocher au film c'est d'être totalement prévisible: on ne sursaute même plus quand on voit un alien exploser la cage thoracique de son hôte.

Ma note:




Bon film!

L'amant double

De François Ozon
Film français
Avec Marine Vacth, Jérémie Renier, Jacqueline Bisset

L'histoire:

Depuis des années, Chloé a mal au ventre sans savoir pourquoi. Sur les conseils de son docteur qui pense que c'est psychologique, elle commence à consulter un psychanalyste, en l’occurrence le séduisant Paul. La thérapie est une réussite, à l'exception que Paul et Chloé tombent amoureux. Ils finissent par s'installer ensemble et à filer le parfait amour. Mais Chloé sent que Paul lui cache des choses quand elle découvre que ce n'est pas son vrai nom et qu'il existe un autre psychanalyste qui porte ce nom. Quand elle tente de rencontrer celui-ci, Chloé a la surprise de sa vie...



Mon avis:

Ce film est très travaillé, ciselé, plein de suspense, et arrive à nous servir à toutes les sauces les nuances bien connues de son principal thème, la psychanalyse freudienne: lien entre famille et attirance sexuelle, relations conflictuelles avec le frère, sensation d'enfermement, attractions malsaines et morbides... Il n'y a que la fin du film qui peut nous faire regretter les 1h40 trépidantes de sueurs froides et de mystère qui l'ont précédée, et donc ruiner un peu notre plaisir, avec la sensation d'avoir été arnaqué et d'avoir perdu son temps.
Dommage...

Ma note:



Bon film!



Le chanteur de Gaza

De Hany Abu-Assad
Film Palestino-Britanno-Qatari-Néerlandais-Emirati
Avec Tawfeek Barhom, Kais Attalah, Hiba Attalah

L'histoire:

Mohammed et sa grande sœur Nour vivent dans la bande de Gaza. Mais Nour a d'autres projets pour eux: avec 2 de leurs amis, ils tentent de former un petit groupe de musiciens. Car il faut dire que Mohammed a une superbe voix qui enchante tout le monde. Mais la vie n'est pas toujours facile quand on est réfugié. Quand Nour tombe malade, elle fait promettre à son frère qu'il ira chanter à travers le monde et grimper vers les étoiles, coute que coute.
La chance ne lui sourira que bien plus tard, quand les recruteurs du concours d'Arab Idol chercheront de nouveaux talents...



Mon avis:

J'ai trouvé ce film un peu naïf et simplet, et surtout maladroit vers la fin, quand il faut réintégrer les images de fiction avec les vrais séquences d'Arab Idol: ça va un peu vite, des scènes importantes sont bâclées. Par manque de moyen ou par manque de maitrise du récit?
Après, c'est une très belle histoire et la première partie du film avec les enfants est pleine de tendresse, et les enfants sont géniaux.

Ma note:



Bon film!


Django

De Etienne Comar
Film français
Avec Reda Kateb, Cécile de France, Beata Palya

L'histoire:

1943. Django Reinhart est la star des nuits parisiennes. Son Jazz est apprécié de tous, y compris des occupants Nazis qui lui proposent d'aller faire une tournée en Allemagne. Mais son amie et ancienne amante Louise de Clerck n'est pas dupe: elle sait que les tziganes et les gens du voyage sont persécutés par les Nazis et tente de convaincre Django, qui se sent loin de tout ça, d'aller se réfugier en Suisse avec sa mère et sa femme enceinte. Finalement il accepte et se cache en face de la frontière suisse en attendant que son amie lui envoie des passeurs pour l'aider à traverser la montagne. Mais le temps passe et toujours rien. Sur les bords du lac, Django retrouve des cousins éloignés qui ont un campement là. Il est accueilli à bras ouverts mais la pression des autorités sur la communauté est de plus en plus forte...



Mon avis:

La première raison d'aller voir ce film, c'est qu'il parle d'un sujet qui est souvent oublié des livres d'histoire, c'est à dire la persécution des tsiganes sous l'occupation nazie. Je ne sais pas si tout ce qui est raconté dans ce film est vrai, mais en tout cas c'est bien vu d'avoir croisé la vie de la grande star du jazz manouche avec ses origines rom. Peu à peu Django quitte sa vie privilégiée parisienne pour rejoindre ses frères rom persécutés. Reda Kateb joue le rôle avec brio, dans ce film qui n'est pas très original dans sa forme ni son style, possède quelques facilités, mais a aussi des dialogues parfois intéressants.

Ma note:




Bon film!



Get out

De Jordan Peele
Film américain
Avec Daniel Kaluuya, Allison Williams, Catherine Keener


L'histoire:

Chris et Rose sont amoureux et ce week end Rose emmène Chris pour le présenter à ses parents, qui vivent dans un coin un peu retranché des Etats unis. Sauf que Chris est noir et Rose est blanche. Chris appréhende la réaction de cette famille à la venue d'un couple mixte, mais finalement tout se passe bien. Le père est neurologue, la mère psychiatre et le jeune frère fait des études de médecines. Des gens bien éduqués. C'est donc une famille aimante qui l'accueille, bien que l'atmosphère de la maison soit étrange. Chris est surtout intrigué par le comportement des deux noirs qui servent de domestiques. Ils agissent étrangement, comme si il étaient pétrifiés et leur langage ne semble pas être celui de jeunes gens de leur époque. Quelque chose ne va pas ici, mais ne comptez pas sur moi pour dire quoi...



Mon avis:

Le film met un certain temps à s'installer, mais au final ça vaut le coup. Il y a du suspens, la tension monte petit à petit jusqu'à son paroxysme. C'était une bonne idée au départ, encore faut il savoir la mener correctement, avec efficacité, parfois en y ajoutant juste ce qu'il faut de détails, parfois tirés par les cheveux: auriez vous pensé qu'une simple tasse de thé puisse devenir une arme?
Ça n'a rien de révolutionnaire, mais c'est juste bien fait et efficace.
Je ne sais pas pourquoi mais à la fin cette histoire de savant fou ça m'a fait penser à Human Centipede, un autre film très efficace mais dans un autre registre...
En tout cas on passe un bon moment. La salle a même applaudi quand le méchant se fait éclater la gueule.

Ma note:




Bon film!

Les gardiens de la galaxie 2

De James Gunn (II)
Film américain
Avec Chris Pratt, Zoe Saldana, Dave Bautista, Michael Rooker, Karen Gillan, Kurt Russell

L'histoire:

Notre fine équipe des gardiens de la galaxie a été payée pour protéger les générateurs de la planète des hommes dorés, des êtres prétentieux et parfaits. En échange, ceux ci leur remettent Nebula, criminelle et demi sœur de Gamora, envers qui elle voue une haine féroce depuis que leur père, Thanos, les a montées l'une contre l'autre. Mais alors que les voilà reparti, Rocket vole des ampoules d'énergie à leurs commanditaires et les voilà poursuivis. Ils ne sont sauvés que par l'intervention d'Ego, un être qui se trouve être une planète vivante mais prétend également être... le père de Quinn! Alors que Quinn, Gamora et Drax se rendent sur la planète d'Ego, Rocket et Groot sont attaqués par Yondu et ses pirates, mais au dernier moment Yondu, pris de remords envers son protégé Quinn, décide de changer de camp. A partir de là ça part dans tous les sens: Nebula s'évade, Quinn et Gamora osent se déclarer leur amour et Mantis, la protégée d'Ego, finit par leur dire le terrible secret du père de Quinn...



Mon avis:

Les gardiens de la galaxie: du fun, du fun et du fun, encore plus avec le n° 2 car on commence à bien connaitre les personnages principaux, à aimer leur humour et leur univers. Certains personnages sont un peu plus mis en avant. Après, l'histoire en soi n'a rien d'original: il y a de grosses ficelles, des détails qui clochent un peu et on voit arriver le dénouement sans surprise. Ça aurait pu donner un nanar sans intérêt si il n'avait pas été filmé avec un brin de folie et un style certain, un brin d'auto dérision... bref, une vrai réalisation, où les effets spéciaux, bluffant, sont là pour servir l'histoire et s'amuser.
Espérons que cela continuera à être aussi fun pour le prochain épisode.
En attendant... I am Groot!

Ma note:




Bon film!


Cessez le feu

De Emmanuel Courcol
Film franco-belge
Avec Romain Duris, Céline Sallette, Grégory Gadebois

L'histoire: 

La famille Laffont a beaucoup donné à la grande guerre: l'un de ses fils y est mort, le deuxième, Marcel, en est revenu muet et mentalement dérangé. Quand à Georges, il a fuit en Afrique une fois la paix revenu et vit de trafic d'ouvriers. Il semble vouloir oublier ses souffrances, mais alors qu'un incident provoque la mort de Diofo son fidèle assistant, Georges retourne en France revoir sa mère et son frère Marcel. Celui-ci apprend la langue des signes avec une jolie volontaire, Hélène, et Marcel a même séduit une jeune veuve qui l'aime comme il est... Pourtant les cicatrices de chacun ne sont pas encore refermées et l'enfer de la guerre s'invite encore dans la tête de chacun...




Mon avis:

J'ai beaucoup aimé les très belles images de ce film, avec la partie africaine très poétique mais aussi la partie française. Et bien entendu les acteurs qui sont tous très bons même dans de petits rôles. C'est un film très pessimiste qui aborde un sujet grave avec intelligence: tous les personnages sans exception vivent en vase clos, enchainés à la guerre, meurtris par la guerre, et chacun réagit à sa façon.
Après... le montage est maladroit: on a des scènes qui arrivent au mauvais moment et d'autres qui sont inutiles. Sans parler du dénouement final que je trouve décevant.
Donc un film en demi teinte...

Ma note:




Bon film!


Corporate

De Nicolas Silhol
Film français
Avec Céline Sallette, Lambert Wilson, Stéphane De Groodt, Violaine Fumeau

L'histoire:

Emilie est RH dans une grande société française. Sa spécialité: pousser les employés à la démission en les mettant dans un placard. C'est d'ailleurs pour cela qu'elle a été engagée par le toujours souriant Directeur des ressources humaines de l'entreprise. Mais la machine s'emballe quand un des employés en question se suicide en sautant de la fenêtre de son bureau. Choquée, Emilie commence par se défendre et suit les directives de son patron. Mais en vrai elle le vit mal et se sent responsable, elle ne peut plus regarder son mari et leur petit garçon en face. La venue d'une inspectrice du travail perspicace qui cherche avant tout à prouver la faute de l'entreprise va permettre à Emilie de trouver une rédemption...




Mon avis:

Il faut le vouloir pour aller voir un film sur le monde du travail, surtout si c'est un pamphlet contre les méthodes managériales de licenciement! Pour le coup l'histoire tient la route, et les acteurs sont très bien castés, surtout l'héroïne principale, Céline Sallette, avec son regard ambigu dont on ne sait dire si il est bienveillant ou malfaisant. Lambert Wilson aussi avec son sourire politiquement correct.
Au final ce n'est pas un film révolutionnaire mais qui mérite d'être vu pour donner la vision de l'intérieur de ce que c'est que le métier de ressources humaines. Pas un métier pour moi!

Bon, je vais aller dormir car demain... je travaille.

Ma note:




Bon film!



Ghost in the shell

De Rupert Sanders
Film américain
Avec Scarlett Johansson, Pilou Asbæk, Takeshi Kitano

L'histoire:

Dans un futur éloigné, les hommes se sont perfectionnés cybernétiquement, jusqu'à remplacer plusieurs parties de leur corps par des machines. La frontière entre robot et humain est presque sur le point d'être détruite quand la multinationale Hakuma réussit à créer le Major: le cerveaux d'une humaine greffé sur le corps d'un robot. Elle se rappelle peu de choses sur son passé et sait juste que ses parents ont été tués par des terroristes. Cela suffit à faire d'elle un agent exceptionnel au service de la justice de son pays. Mais, alors qu'elle enquête sur les agissements d'un hacker particulièrement malin, et qui a pris pour cible les principaux chercheurs en robotique de Hakuma, le Major commence à avoir des visions étranges, reliquats de sa vie passée. Serait-ce son 'Ghost' qui se réveille?



Mon avis:

Je me souviens avoir vu il y a longtemps l'anime dont ce film est l'adaptation en 'live action' (c'est à la mode en ce moment). Je me souviens aussi que je n'avais pas tout compris, que c'était très obscur et que du coup ça gâchait le plaisir. Et bien le film comble ce défaut en racontant l'histoire d'une façon claire, tout en respectant également l'ambiance originelle. Les images sont vraiment super belles, parfois carrément copiées plan par plan sur l'anime, ce qui donne un style moins pêchu que les productions hollywoodiennes habituelles, et après tout tant mieux, c'est ce qui fait le charme du film...


Ma note:




Bon film!


Grave

De Julia Ducournau
Film franco-belge
Avec Garance Marillier, Ella Rumpf, Rabah Naït Oufella

L'histoire:

Chez Justine, on est vétérinaire et végétarienne de mère en fille. Alors qu'elle va rejoindre sa sœur qui est à l'école de véto déjà depuis 1 an, elle doit subir un bizutage en règle qui va l'amener à faire des choses qui la dégoutent, comme se faire asperger de sang et manger un morceau de râble de lapin. D'autant plus que cela a des répercussions étranges sur elle: son corps se couvre de rougeurs et de plaques qui la démangent, et surtout elle commence à avoir une envie indescriptible de manger de la viande et de boire du sang. Elle s'envoirais bien également en dessert son sympathique colocataire, qui pourtant est homosexuel. Le plus étonnant est que cela ne choque pas sa sœur, qui semble comme elle avoir d'étranges penchants...



Mon avis:

D'habitude je n'aime as quand les films sont lents, avec des scènes longues où rien ne se passe. Mais là je dois dire que ça marche bien, surtout quand dans ces longues scènes l'héroïne est en train de manger de la chair humaine! Ça donne une atmosphère bien spéciale. Dès le début avec ce bizutage à la limite du correct, et puis les penchants glauques de l'héroïne bien sûr. L'idée est bonne et elle est tenue jusqu'à la fin, et tout ça suit une certaine logique finalement, même si bien sûr c'est gravement dérangeant de manger de la chair humaine, même si on en mange... juste un doigt!

Ma note:



Bon film!

Moonlight

De Barry Jenkins
Film américain
Avec Alex R. Hibbert, Ashton Sanders, Trevante Rhodes

L'histoire:

C'est l'histoire de Chiron à travers 3 ages de sa vie: enfant, adolescent et adulte. Enfant, il vit dans un ghetto noir de Miami avec sa mère, qui commence à abuser un peu de la drogue. Chiron est le souffre douleur des autres enfants qui le traitent de lopette, et trouve refuge chez Juan, un trafiquant de drogue au grand cœur qui le prend sous son aile. Adolescent, alors que Juan vient de mourir, Chiron est toujours martyrisé par les autres mais il se sent de plus en plus attiré par les garçons et surtout par son meilleur ami Kevin, jusqu'à ce que le pire arrive. Adulte... je vais quand même pas vous raconter tout le film!



Mon avis:

Un peu déçu par le film qui a eu l'oscar du meilleur film cette année.
Tout d'abord la façon de filmer est dure à appréhender. C'est lourd et par moment lent et maniéré, genre "Un gamin qui nage au ralenti avec de la musique classique en fond sonore". J'ai toujours trouvé ça prétentieux.
Le découpage en trois périodes de la vie du héros est intéressant, surtout pour marquer comment les gens peuvent changer et rester les mêmes. Après l'histoire est bien, même si ce n'est pas révolutionnaire. Il n'y a pas vraiment de surprise et on voit venir le dénouement de chaque scène bien avant qu'il n'arrive. Donc en fait... rien d'original!

Ma note:




Bon film!