X-Men Apocalypse

De Bryan Singer
Film américain
Avec James McAvoy, Michael Fassbender, Jennifer Lawrence


L'histoire:

10 ans sont passées depuis que l'humanité a découvert l'existence des mutants, après des évènements pendant lesquels Magneto a tenté de tuer le président des Etats unis et Mystique - devenue l'héroïne de toute une génération de mutants - a sauvé le monde. Quand à Charles Xavier, il a créé sa fameuse école pour jeunes surdoués. Il accueille justement une nouvelle recrue, Scott, qui ne peut contrôler son rayon optique ravageur. Il est accueilli par les autres élèves, et notamment Jean, une télépathe et télékynésiste  dont le pouvoir est si fort que Charles tente de lui apprendre à se réfréner. Mais Mystique réapparait , amenant avec elle un jeune mutant du nom de Diablo, et elle a une mauvaise nouvelle: Magneto, qui s'était caché en Pologne et avait refait sa vie, vient de refaire surface. Sa femme et sa fille ayant été tuées par des policier, il est possible qu'il pète les plombs et veuille se venger... C'est en partant à sa recherche que les X-mens vont tomber sur un ennemi encore plus dangereux: Apocalypse, un mutant vieux de 1000 ans, qui souhaite générer un cataclysme pour anéantir l'humanité et dominer le monde. Le combat va s'engager...




Mon avis:

Ce que je trouve de bien dans ce film, c'est qu'ils ont tenté de réparer les erreurs ou omissions des autres films, y compris les tout premiers: le rôle de cyclope est mis en avant, diablo aussi (bon ils ne sont pas tous là malheureusement), la libération de wolverine ressemble plus à ce qu'elle était en BD, on voit même pour la première fois l'emblématique salle des dangers! Et ils se débrouillent plutôt bien: je m'en suis aperçu en écrivant le résumé de l'histoire ci-dessus, ça a dû être une sacré prise de tête de mettre tous les éléments de l'histoire dans le scénario!
C'est vrai que c'est pas toujours évident de faire quelque-chose qui soit fidèle aux comics mais également différent parce que vous devez forcément réinventer des trucs pour le transposer au cinéma. Après comme toujours il y a quelques facilités de scénario, des bagarres pas toujours à la hauteur et une réutilisation de vif argent dans une scène un peu analogue à celle de l'épisode précédent.
Mais je peux dire que contrairement à certaines des autres adaptations X-men, je n'ai rien trouvé qui me répugne vraiment, alors que d'habitude il y a toujours quelque-chose qui me fait tiquer... donc j'ai aimé.

Ma note:




Bon film!

Green room

De Jeremy Saulnier
Film américain
Avec Anton Yelchin, Imogen Poots, Patrick Stewart

 L'histoire:

Les Ain't right sont un groupe de jeune gens qui font du punk rock. De galères en déboires, les voilà au fin fond de la brousse invités par l'un de leurs admirateurs. Le concert prévu a été annulé et sans le sou ils sont bien obligés d'accepter n'importe quoi, y compris d'aller jouer dans la salle d'un groupuscule néo-nazis en pleine forêt. Malgré le dégout qu'ils ont de tous ces jeunes au crane rasé, le concert se passe bien mais quand ils retournent dans leur loge ils tombent sur une scène de crime: le chanteur du groupe suivant vient d'assassiner une jeune fille. Paniqués, ils se retranchent dans la loge fermée à clé, comprenant que les néo-nazis ne vont peut être pas les laisser repartir vivants. C'est en effet ce que le propriétaire des lieux -un vieux monsieur qui semble être le chef -, désireux de ne pas mêler la police à tout ça, souhaite faire. Et il a avec lui plein de gens pour l'aider...



Mon avis:

Il règne dans ce film une atmosphère tendue et ceci dès le début du film, car nos héros se retrouvent très vites coincés dans cette pièce sans vraiment beaucoup d'espoir par rapport à leur avenir. Un très bon thriller donc mais qui fait plus penser à un film d'horreur, où des jeunes gens se réfugient dans une maison abandonnée et se font décimer les uns après les autres par un mystérieux monstre. Sauf que le rôle du monstre est joué par les néo-nazis et la maison est une salle de concert. Et par moment il faut dire que c'est franchement gore (surtout quand les chiens attaquent). C'est peut être le point négatif du film de partir un peu trop vite dans le sang et la violence, quitte à oublier l'aspect politique et humain du truc...

Ma note:




Bon film!


Adopte un veuf

De François Desagnat
Film français
Avec André Dussollier, Bérengère Krief, Arnaud Ducret,Julia Piaton, Nicolas Marié

L'histoire:

Obstétricien à la retraite, Hubert se retrouve veuf, tout seul dans son appartement et il déprime grave... Alors qu'il croit répondre à une annonce pour chercher une femme de ménage, il tombe sur la jeune et pétillante Manuela, qui cherche un appartement en collocation. Avec son bagout habituel, elle arrive à amadouer le vieux bougon et à louer l'une de ses chambre. Adieu la tranquillité! Mais Hubert prend peu à peu gout à cette vie et sur un coup de tête décide de louer également les 2 autres chambres de son grand appartement. Marion, jeune infirmière un peu trop sage, et P.G., avocat juste divorcé, seront les nouveaux venus. Peu à peu, les liens se tissent entre ces 4 là, entre disputes et réconciliations...




Mon avis:

J'ai passé un bon moment avec cette comédie agréable qui joue beaucoup sur les talents de ses acteurs interprétant des personnages loufoques et originaux, parfois à l'opposé les uns des autres. Et en l’occurrence le casting est très bon car chacun interprète à merveille, plus vrai que nature, son personnage: le vieux bougon, l'écervelée pleine de pep's, le grand dadais naïf et la jeune fille trop sérieuse...
C'est assez classique comme comédie, mais c'est dans les petits détails du jeu et de l'histoire que le film prend tout son sens, et encore une fois c'est agréable.

Ma note:



Bon film!


Captain America : Civil war

De Anthony Russo, Joe Russo
Film américain
Avec Chris Evans, Robert Downey Jr., Scarlett Johansso, Sebastian Stan, 

L'histoire:

Au cours d'un combat entre les Avengers et l'un de leurs ennemis, un immeuble explose blessant et tuant des civils. C'est l'occasion pour l'ONU de décider de mettre un terme à l'illégalité de l'équipe de super héros la plus connue au monde. Un accord est signé: les Avengers ne pourront plus travailler que sous mandat de l'ONU, et devront donc rendre des comptes. Alors que Tony Stark et le reste de l'équipe sont prêts à signer, Captain America et  le Faucon pensent que cela détruira toute liberté de penser et d'agir et les mettra au service de gouvernements peu scrupuleux. Le voilà donc obligé d'abandonner le groupe. Mais voilà que lors de la signature finale des accords, le président de l'ONU est assassiné par Bucky, le soldat de l'hiver et ancien acolyte de Cap' Am'. Voilà donc les Avengers à sa poursuite, accompagné du fils du président de l'ONU, l'africain T'challa (qui n'est autre que le super héros nommé Panthère noire). Captain America va le premier à la rencontre de Bucky, qui nie les faits. Tout mène à penser qu'il s'agit d'un complot, mais néanmoins l'affrontement entre vengeurs est inévitable...





Mon avis:

Comme d'habitude, baston et bagarre, une recette qui marche dans les films de Marvel, comme dans les deux films des Avengers précédents (enfin, ce film est sensé être celui du captain, mais c'est plus un film des Avengers à l'arrivée). Les scénaristes arrivent à mettre de l'humanité et des problèmes personnels dans leurs personnages - ça aussi marque de fabrique Marvel - et ça réussit bien.
Il y a aussi quelques nouvelles têtes, comme la panthère noire, la vision, etc... qui sont bien exploitées. Par contre je regrette qu'il n'y ai pas de nouveau vilain emblématique, comme Fatalis, Galactus, etc... et les méchants font pâle figure. Et puis certaines ficèles se voient, comme quand on va chercher un nouveau Spiderman que l'on range tout de suite dans les tiroirs, juste pour la promotion d'un prochain film. Ou quelques trucs bizarres: la rencontre de Tony Stark avec une victime comme ça par hasard, et pourquoi Ant man ne commande plus aux fourmis?
Enfin bon... la suite au prochain épisode!

Ma note:




Bon film!