La saison des femmes

De Leena Yadav
Film indien
Avec Tannishtha Chatterjee, Radhika Apte, Surveen Chawla


L'histoire:

Un village perdu au fin fond de l'Inde. Rani, veuve, a enfin réuni l'argent pour trouver une épouse de 15 ans pour son jeunes fils Gulab. Mais les choses ne se passent pas comme elle l'espérait: la jeune promise, Janaki, a dû avoir les cheveux coupés et est la risée du village. De plus Gulab se sentant humilié, commence à engloutir tout l'argent de la famille chez les prostituées et rentre saoul à la maison. La meilleure amie de Rani, Lajjo, n'a jamais eu d'enfant et se croit stérile, ce qui lui amène le courroux de son mari qui la bat sans vergogne. A côté du village, la tente du cabaret a été levée et Bijli, la danseuse, est une amie de longue date de Rani. Elle semble libérée mais n'en est pas moins une prostituée. Toutes ces femmes tentent de se serrer les coudes mais la vie reste dure...




Mon avis:

Voilà un film qui ne donne pas une très bonne image des hommes indiens. Pendant presque 2 heures ils ne font que tromper leurs femmes, les battre, les voler et se moquer d'elles, et elles ne sont bonne qu'à obéir et à accepter d'être le réceptacle de toutes les frustrations masculines.
On voit donc souffrir les femmes dés le début du film en se demandant comment cela va finir. On partage leurs malheurs mais aussi leurs doutes, partagées entre le désir de liberté et celui de se conformer au moule de la tradition sur lequel elles ont été forgées.
Le film évoque avec justesse beaucoup des aspects de la vie des femmes, en partageant le destin de personnalités bien marquées et différentes, par tellement de détails que je ne sais lequel évoquer en particulier. Il y a de l'humour, de la tragédie, de la violence, et une conclusion un peu amère mais salvatrice: la libération des femmes indiennes ne semble pouvoir se réaliser que si celles ci quittent la vie rurale et rejoignent la modernité de la ville.
Un film féministe, à mon avis les femmes indiennes en ont bien besoin...


Ma note:



Bon film!

Kung fu panda 3

De Jennifer Yuh, Alessandro Carloni
Film américano-chinois
Avec Manu Payet, Pierre Arditi, Alison Wheeler

L'histoire:

Maintenant que Po est devenu le guerrier dragon, respecté de tous, maitre Shifu veut lui donner un nouveau défi: prendre sa place comme maître et enseignant, rôle dont Po se sent tout à fait incapable, et d'ailleurs ses premières séances sont de véritables désastres. Mais on annonce que, débarqué du royaume des esprits, le grand méchant Kaï est revenu pour affronter tous les maîtres du Kung Fu. Son arme secrète: il peut capturer le Chi (la force de vie) de ses adversaires et en faire des esclaves de jade. Jadis Kaï était l'ami de maître Oogway - aujourd'hui décédé -  et ils ont tous les 2 découvert la puissance du Chi dans un petit village caché où vivent les détenteurs de ce savoir, une tribu de pandas. Mais alors que Oogway s'en est servi pour faire le bien, Kaï a voulu faire le mal et OOgway l'a donc envoyé au royaume des esprits, d'où le voilà revenu. La seule manière pour Po de le combattre: chercher le village panda afin de connaitre lui aussi le secret du chi. C'est alors qu'apparait venu de nulle part le père de Po qui le recherche depuis sa naissance. Et il se trouve qu'il vient du fameux village et qu'il se propose donc d'y emmener son fils...



Mon avis:

C'est toujours agréable de voir Po et sa bande. Il ne faut pas en demander beaucoup plus. Pas de scénario plein d'originalité ni de trouvailles, juste le truc classique avec un méchant avide de vengeance et apparemment invincible, un héros qui cherche sa voie et doit se surpasser (cette fois ci il doit apprendre à devenir professeur) et pour que l'on n'ai pas l'impression que l'histoire stagne, une nouvelle révélation sur les origines du héros avec l'arrivée de son papa panda.
C'est mignon, amusant, bien fait, assez classique mais après tout c'est une recette qui marche...

Ma note:



Bon film!



Le livre de la jungle

De Jon Favreau
Film américain
Avec Lambert Wilson, Leïla Bekhti, Eddy Mitchell...

L'histoire:

Alors qu'il était un bébé perdu dans la jungle indienne, le petit Mowgli a été recueilli par la panthère Bagheera  et confié à une meute de loup afin d'être secouru et élevé. Mais, alors que tous les animaux boivent à la rivière, le terrifiant Shere Khan, tigre sans foi ni loi, menace les loups et leur demande de livrer à ses crocs acérés le petit d'homme avant la saison des pluie. Selon lui, les hommes n'ont rien à faire dans la jungle et il compte bien venger son œil jadis meurtri. Les hommes, en effet, sont craints par les animaux car ils détiennent la fleur rouge - le feu -  qui détruit tout sur son passage. Bagheera décide alors de ramener Mowgli chez les hommes, mais sur leur chemin ils vont rencontrer plein d'aventures: un combat contre Shere Khan, le boa hypnotiseur kaa, le monstrueux roi Louis et bien sûr notre ours bien léché préféré... Baloo!



Mon avis:

Ce film m'a beaucoup impressionné: tout en suivant l'histoire déjà racontée dans le dessin animé (en allant même en copier les chansons) on a quelque chose de nouveau et de différent: les animaux sont criants de vérité et surtout, ils ont vraiment cherché à donner de la profondeur aux personnages en choisissant de très bons acteurs (Ben Kingsley en Bagheera, Bill Murray en Baloo...) pour les interpréter. Et le gamin qui joue Mowgli, seul "humain" parmi toutes ces images de synthèse, est également très bon, plein de fraicheur et de justesse...
C'est plus adulte, plus violent par moment, et plus réaliste, et le pari est réussi: adapter un dessin animé en images réelles sans que cela fasse "dessin animé" ni que cela s'éloigne trop de l'histoire.

Ma note:





Bon film!



Rosalie Blum

De Julien Rappeneau
Film français
Avec Noémie Lvovsky, Kyan Khojandi, Alice Isaaz


L'histoire:

Vincent est coiffeur dans une petite ville de banlieue, avec sa vieille mère farfelue qui habite juste l'appartement au dessus. Complexé de sa vie toute simple où rien ne se passe, il est choqué quand il rencontre par hasard Rosalie Blum, une épicière qui habite pas loin de chez lui. Il est sûr de l'avoir déjà rencontré, et ne peut s'empêcher de penser à elle. Il va petit à petit se mettre à la suivre, et cela va peu à peu changer sa vie sans qu'il sache pourquoi. De son coté, Rosalie a compris son manège, et contacte sa nièce Aude, une jeune chômeuse qui s'ennuie, afin qu'elle suive elle aussi Vincent et découvre pourquoi il la suit. Aude s'attache peu à peu à Vincent et commence à se poser des questions: Rosalie semble posséder un secret sur son passé... Serait-ce là la clé de l'énigme?



Mon avis:

Voilà un film bien sympathique, un "feel good movie" qui nous apprend à lire l'histoire, puis l'histoire dans l'histoire, puis l'histoire dans l'histoire dans l'histoire, avec 3 destins de personnages qui s'entrecoupent de façon ludique et tendre. Tout cela avec un scénario malin et des acteurs convaincants jouant des personnages haut en couleur.
En résumé: un bon moment.

Ma note:




Bon film!



Le coeur régulier

De Vanja D'Alcantara
Film franco-belgo-canadien
Avec Isabelle Carré, Jun Kunimura, Niels Schneider

L'histoire:

Alice se sent mal à l'aise dans sa vie de mère de famille bourgeoise. Elle est restée très liée avec son jeune frère Nathan, un écorché vif qui s'est exilé au Japon. Alors qu'il est venu lui rendre visite, ils se disputent et se quittent. Puis Nathan décède quelques jours plus tard dans un accident de voiture. Troublée, Alice part pour le Japon rencontrer Saisuke, un homme qui a jadis conseillé et aidé Nathan. Saisuke est un policier à la retraite qui travaille à la falaise aux suicides,  il tente de recueillir et aider les désespérés venus là pour mettre fin à leur jour et leur redonner goût à la vie. Arrivée un peu sans raison au village, Alice rencontre toute une série de personnages qui l'intriguent...



Mon avis:

Ne sachant pas quel film choisir ce soir, je suis allé voir celui ci qui se passe au Japon, pensant que ça allait me rappeler de bons souvenirs.
Bon ça se passe bien au Japon mais c'est pas forcément un gage de qualité. Si certains personnages secondaires sont intéressants, la réalisation est maladroite et peu communicative, les dialogues un peu pesant, et on ne comprend pas toujours ce qui se passe. Malgré le jeu soigné d'Isabelle Carré, on a du mal à se laisser toucher par son personnage. Et au final je me suis peu à peu désintéressé de l'histoire en attendant la fin qui heureusement arrive tôt car le film n'est pas très long.
Bref, pas vraiment une réussite.


Ma note:



Bon film!