Le pont des espions

Réalisé par Steven Spielberg
Avec Tom Hanks, Mark Rylance, Scott Shepherd

L'histoire: 

La guerre froide. James Donovan est un avocat tout ce qu'il y a de respectable, spécialisé dans les problèmes d'assurance. Mais voilà qu'on lui confie la défense d'un espion russe qui vient d'être démasqué. Sans hésiter James fonce tête la première, sans mesurer les risques que cela pourrait faire courir à sa famille et à son image, qui devient celle d'un traître. Mais il croit en la justice de son pays et fera tout pour défendre son client, malgré un juge et une opinion publique sans pitié. Il ira même jusqu'à la cour suprême mais ne réussi finalement qu'à faire éviter la chaise électrique à son client, avec qui il sympathise.
Mais voilà qu'un pilote américain est arrêté en URSS suite à une mission d’espionnage ratée. Officiellement les 2 nations ne sont pas prêtes à négocier un échange entre le client de James et l'espion américain, mais la CIA pense alors à contacter James et à l'envoyer en Allemagne pour négocier le premier échange de prisonniers de la guerre froide. Comme toujours, James est partant et s'envole pour Berlin. Mais sur place, alors que le fameux mur est en train d'être construit, un étudiant américain est lui aussi fait prisonnier par les soviétiques, et James s'est mis en tête de libérer aussi ce jeune homme...




Mon avis:

A u début le film parait un peu long, peut être à cause des 2 histoires d’espionnage (russe et US) qui se passent en parallèle. On apprécie quand même le style si chaleureux et taquin du réalisateur qui prend son temps pour nous présenter les personnages et les situations, avec beaucoup de maîtrise de son art. Et puis c'est vrai que la 2ème partie qui se passe à Berlin est beaucoup plus passionnante.
On reconnait également le style des frères Coen, cette fois ci au scénario, par l'importance qu'ils donnent aux personnages secondaires, souvent caricaturaux.
J'ai été agréablement surpris par le film, qui sur le papier semble un peu sans grand intérêt, mais qui par la maîtrise du scénario et de la mise en scène finit par prendre sa place dans la filmographie de Spielberg.

Ma note:


Bon film!


La vie très privée de monsieur Sim

Réalisé par Michel Leclerc
Film français
Avec Jean-Pierre Bacri, Mathieu Amalric, Valeria Golino


L'histoire:

Mr Sim (comme la carte) ne va pas bien. Il a toujours été ce gars tranquille et complexé qui parle beaucoup pour ne pas faire voir son désespoir. Mais depuis que sa femme l'a quitté et qu'il a perdu son emploi, c'est vraiment la grande déprime. Il rencontre d'abord Samuel, intellectuel qui lui confie un livre sur Donald Crowhurst, un navigateur anglais qui s'est suicidé lors d'une tentative de tour du monde en 1969. Puis le voilà embauché comme colporteur pour une marque de nouvelle brosse à dent écologique, qu'il doit aller vendre en région PACA à bord de sa voiture de fonction. En chemin, mr Sim sympathise avec Emanuelle la voix du GPS, tente de kidnapper sa fille avec qui il a du mal à être un père, surveille en secret son ex-épouse sur internet, passe dans son village d'enfance à la recherche de son amour de jeunesse inavoué, lit les confessions de son père, se plante en voiture dans un champ enfin bref: il part à la dérive! Un peu comme Donald Crowhurst...



Mon avis:

J'ai trouvé ce film très cérébral, mais malin et drôle. C'est en fait une analyse psychologique de l'anti héros, parfois à coup de flash backs, avec des séquences qui sautent du coq à l’âne, sans but, et des pérégrinations qui font échos à celles du navigateur solitaire dont il lit le bouquin...
Avec un grand Jean Pierre Bacri, drôle et touchant. Il arrive à nous faire toucher du doigt l’intimité des pensées de ce gars en pleine dépression mais qui plutôt que de s'effondrer s'enfonce dans le mensonge de la gentillesse.
Un film donc très cérébral et intellectuel, mais que j'ai vraiment apprécié, ne serait-ce que pour la prestation de bacri.

Ma note:



Bon film!

Au cœur de l'océan

Réalisé par Ron Howard
Film américain
Avec Chris Hemsworth, Benjamin Walker, Cillian Murphy

L'histoire:

Herman Melville, jeune écrivain de talent, vient rendre visite à mr Nickerson, un vieil homme aigri par une histoire qu'il garde comme un secret, l'histoire du baleinier Essex qui a sombré jadis et sur lequel il était moussaillon. Sous les ordres du vaillant second capitaine Owen Chase, ils étaient partis à la chasse à la baleine dans les mers du sud, mais rencontrèrent une baleine démon, une grande baleine blanche qui plutôt que de s'enfuir à leur approche a fracassé leur bateau en deux. Le peu de rescapés ont tenté de survivre sur des barques de fortunes pendant plus de 50 jours, alors que la baleine continue à les poursuivre...
Cette histoire personne ne pouvait la croire, mais elle deviendra Moby Dick, le chef d'oeuvre de mr Melville...



Mon avis:

J'étais un peu réticent à aller voir ce film, n'étant pas un grand fan des films de Ron Howard. Mais finalement il m'a plutôt emballé. L'histoire est très bien racontée avec du suspense, beaucoup d'action et aucun temps mort. On n'en fait pas trop dans le pathos et les personnages ne sont pas stéréotypés. En fait il y a un réel souci de faire partager la vie des baleiniers, comme pour la scène où on assiste à une vrai séance de chasse et de dépeçage de baleine.
De plus les images sont très belles, avec plein d'angles de vue qui jouent avec la 3D, et puis cette superbe photographie. Les effets numériques, notamment pour la mer, semblent par moment un peu faux mais bon ce n'est pas gênant.
Au début j'ai eu un peu de mal à m'habituer à la 3D, surtout qu'il y a des effets de 'faux embruns' rajoutés à l'image comme des gouttes sur l'écran. J'ai dû nettoyer une à 2 fois mes lunettes avant de comprendre...

Ma note:



Bon film!

Les Suffragettes

Réalisé par Sarah Gavron
Film britannique
Avec Carey Mulligan, Helena Bonham Carter, Meryl Streep

L'histoire:

A la fin des années 1800, Maud est blanchisseuse dans une usine d'un quartier ouvrier de Londres. Le travail, elle n'a connu que ça depuis l'age de 12 ans. Elle y a même rencontré son mari avec qui elle a eu son fils Georges qu'elle adore. Mais une collègue de travail l'introduit dans un association qui milite pour le droit de vote des femmes. Elle rencontre Edith, pharmacienne et toutes les autres suffragettes de l'association, qui n'hésitent pas à faire de véritables attentats pour se faire entendre. Elle sont d'ailleurs arrêtées pour cela, et mises en face de l'inspecteur Reed, un spécialiste du combat anti terroriste. Les événements se précipitent quand Miss Pankhurst, leader du mouvement, leur demande de combattre telle des soldats et de saboter les actions du gouvernement. Maud va alors tout perdre: son mari, son fils et son travail, et n'aura plus qu'à se réfugier dans le combat...



Mon avis:

Je ne sais pas trop quoi dire de ce film...
Il parle d'un sujet historique intéressant. Avec justesse qui plus est, et il y a plein de personnages ambigus et bien trouvés, comme le mari ou bien le commissaire, ou encore l'épouse de sénateur. Interprétés par de bons acteurs, ce qui ne gâche rien...
Mais au final le film reste assez académique. On apprend plein de choses sur le mouvement pour le droit des femmes et on partage la vie misérable de ces femmes qui n'ont que le droit de se taire et d'obéir à leur mari.
C'est donc un film utile et instructif.

Ma note:



Bon film!


Babysitting 2

Réalisé par Nicolas Benamou, Philippe Lacheau
Film français
Avec Philippe Lacheau, Tarek Boudali, Julien Arruti

L'histoire:

Frank prend l'avion avec toute sa bande de copains afin de rendre visite au père de Sonia, qui tient un hôtel en pleine jungle brésilienne. L'accueil est un peu froid d'autant plus que suite à une altercation avec un autre vacancier, Sonia commence à douter du courage de Frank et remet leur vie de couple en question. Dépité alors qu'il comptait profiter du voyage pour la demander en mariage, Frank se laisse convaincre par son ami Sam d'organiser une excursion en avion sans les filles. Mais ce qu'il ne sait pas c'est que Sam a également invité deux jolies jeunes filles à les accompagner et que de plus, le père de Sonia leur refile la garde de Yolande, la grand mère accariate... Leur avion disparaît dans la nature. Le lendemain, Le père de Sonia découvre la petite caméra de leurs amis qu'ils avaient pourtant emmené avec eux en avion. L'occasion de visionner en détail les turpitudes de leur excursion...



Mon avis:

Je suis un peu déçu par ce film. Forcément en un sens, car si on réfléchit bien on peut difficilement faire plus dingue que le premier film. La jungle, ça a beau être la jungle, c'est moins bordélique qu'une fiesta à l'arrache remplis de fous qui font tout et n'importe quoi. Et une mémé, ça reste plus facile à canaliser qu'un gamin qui court partout, d'autant plus que la place de la vieille dans cette histoire est un peu anecdotique alors que celle du fiston était centrale dans le premier film. Bon y'a quand même quelques bon gags, quelques situations sympas et bien trouvées, mais le rythme n'est pas le même.
Bon on passe un bon moment ceci dit, mais sans rire à gorge déployées non plus...

Ma note:



Bon film!

Le voyage d'Arlo

Réalisé par Peter Sohn
Film américain


L'histoire:

Nous sommes dans un monde où les dinosaures n'ont pas disparu et ont évolué: ils parlent, cultivent des champs, construisent des maisons et sont les maîtres de la planète. Arlo est un jeune diplodocus qui vit des jours tranquilles dans la ferme de sa famille. Il est très complexé par rapport à ses frères et sœurs car il est très peureux et chétif. Son père, pour lui donner confiance en lui, lui confie la garde du silo à grain qui est pillé régulièrement par un animal inconnu. Mais l'animal en question se trouve être un petit humain très sauvage et par peur, Arlo le laisse s'échapper. En partant sur les traces de l'animal, le papa d'Arlo est emporté par une crue de la rivière et disparaît à jamais. Se sentant coupable, Arlo aide tant bien que mal le reste de la famille mais quand il tombe sur le petit humain à nouveau, il lui court après et les voilà tous les 2 emportés par la rivière bien loin de chez lui. Perdu, Arlo va devoir surmonter bien des périples pour rentrer à la maison, et va pour cela bénéficier de l'aide bienvenue d'un nouvel ami: le petit humain...




Mon avis:

Un très bon Pixar plein de tendresse et qui ne cherche pas à marcher sur les plate-bandes de "L'age de glace". Contrairement aux apparences, l'histoire reluque pas mal du coté du Western. Ça m'a fait penser à "La rivière sans retour", avec sa ferme à côté d'une rivière. Les paysages ressemblent à des paysages du Far West, et même la musique est carrément Country.
Bon l'histoire en elle même n'est pas super originale (si on met de coté le fait que les dinosaures ont évolué, cultivent et élèvent leur bétail), et le synopsis fait penser un peu au "Monde de Nemo", voir même au "Roi Lion", avec ce gamin loin de chez lui et qui se sent coupable de la mort de son père. Mais bon l'histoire est attendrissante, il y a quelques personnages bien vus comme le petit humain au caractère de petit chien, ou les T-rex avec leur accent de cow boys. Ça reste un conte pour enfants constructif et plein d'intérêt, comme Pixar sait les faire...

Ma note:



Bon film!