Les cowboys

Réalisé par Thomas Bidegain
Film français
Avec François Damiens, Finnegan Oldfield, Agathe Dronne

L'histoire:

Les années 90. Alain, Nicole et leurs enfants Kelly et Kid vivent dans un petit village. Ils sont fans de country, et Alain aime pousser la chansonnette et danser avec sa fille. Mais voilà que Kelly disparaît brusquement, et ses parents finissent par comprendre qu'elle et son copain se sont convertis à l'Islam radical et qu'ils sont partis loin. Obsédé par la disparition de sa fille, Alain va alors tout faire pour la retrouver. Plusieurs années après, il sillonne encore les routes à la recherche de nouvelles pistes, et il emmène avec lui son plus jeune fils, avec qui il partage sa quête. Son couple n'y a pas résisté mais Alain ne pense qu'à ça: retrouver sa fille...




Mon avis:

Voilà un film très convaincant et surprenant. D'une part il y a ce drame, cette quête très prenante qui détruit une famille et mène père et fils à tout abandonner pour risquer leur vie jusqu'à perdre toute joie de vivre. D'autre part il y a tous les obstacles de la vie qui se dressent sur leur chemin comme autant de rebondissements. La référence aux films de cowboys n'est pas innocente, et on a vraiment l'impression de voir des héros solitaires en quête de vengeance. Ça va très loin, ça prend des chemins auxquels on ne s'attendrait pas. La réalisation, très inspirée, joue entre thriller, western et drame social. Les acteurs, François Damien en tête, sont tous très bons.
En bref un film intelligent et qui parle d'un sujet d'actualité sans se laisser aller à la facilité.


Ma note:



Bon film!


007 Spectre

Réalisé par Sam Mendes
Film américano-britannique
Avec Daniel Craig, Christoph Waltz, Léa Seydoux


L'histoire:

Avant de mourir, M a laissé à James Bond (agent secret au service de sa majesté, si vous avez bien suivi) une dernière consigne: trouver un homme,le tuer et assister à son enterrement. 007 retrouve l'homme en plein milieu de la fête des morts à Mexico mais une course poursuite s'engage en hélicoptère. L'homme meurt en laissant à James sa bague sur laquelle se dessine le sigle d'une pieuvre. Mais ses aventures en solitaire ne plaisent pas au supérieur de James, le nouveau M, qui a déjà beaucoup à faire avec des envoyés gouvernementaux britanniques qui souhaitent fermer les services secrets et mettre les agents 00 à la retraite pour remplacer tout ça par un organisme intergouvernemental regroupant plusieurs pays. Bond est donc sommé de rester à Londres. Mais en cachette il se rend à Rome où il voit pour la première fois le visage de cette organisation criminelle internationale qu'il doit combattre: le spectre. Le visage de leur chef ne lui est pas vraiment inconnu. Il trouvera également sur son chemin la jolie Madeleine, fille de l'un de ses ancien ennemis.




Mon avis:

De plus en plus de clichés dans le nouveau 007, avec en plus l'idée suprême de nous raconter que le grand méchant du moment serait en fait le chef de tous les grands méchants des épisodes précédents. Un boss de fin de niveau en quelque sorte. Sauf que bon il n'est pas vraiment si terrible que ça. Les cascades non plus ne m'ont pas enthousiasmées, et on voit réapparaître des personnages de gros baraqués, comme le personnage de requin dans les James Bond de Roger Moore. Et puis la fameuse base secrète à la fin. On dirait que le réalisateur cherche à faire un pastiche des James Bond des années 70.
Et pour gonfler l'histoire encore plus, le monde et la démocratie sont à nouveau en danger, les services secrets tout entiers sont sur le point de mettre la clé sous la porte et 007 se fait licencier presque en tout début de film... c'était pas déjà le pitch du film précédent?
La seule chose un peu intéressante serait l'histoire d'amour entre James Bond et le personnage de Lea Seydoux, mais cela n'est pas exploité jusqu'au bout.

Ma note:



Bon film!


Avril et le monde truqué

Réalisé par Franck Ekinci, Christian Desmares
Film français
Avec Marion Cotillard, Philippe Katerine, Jean Rochefort


L'histoire:

Nous sommes à Paris dans les années 40, mais dans un monde un petit peu différent du notre: la guerre de 1870 n'a pas eu lieu, nous sommes toujours sous l'empire napoléonien et surtout, aucune des inventions majeures du 20ème siècle n'a eu lieu: pas d'électricité, pas d'énergie nucléaire, pas de pétrole, etc... Dans un monde où seul le charbon de bois sert de combustible, les forêts ont peu à peu disparu, et les états d'Europe se battent contre les Etats unis d'Amérique pour mettre la main sur la dernière réserve d'arbres au monde. Pour cela, tous les scientifiques sont réquisitionnés et enlevés  par le gouvernement... ou en tout cas ceux qui restent car les plus grands scientifiques potentiels (Einstein, etc...) ont été mystérieusement kidnappés au fil des ans, laissant le monde sans leurs découvertes potentielles. C'est aussi ce qui arrive aux parents d'Avril, des chercheurs souhaitant trouver la potion d'invulnérabilité. Ils ont juste le temps de léguer à leur fille une boule à neige renfermant une partie de la précieuse potion, ainsi que leur chat qui parle, Darwin. Les années passent et Avril grandit, cachée et seule avec son chat. Si seulement elle pouvait retrouver la trace de son grand père, un savant qui se cache pour échapper au gouvernement. Peut être y arrivera-t-elle avec l'aide du jeune pick pocket Julius?



Mon avis:

Voilà une histoire très sympathique et très bien menée. Je ne me suis pas ennuyé un seul instant: il y a des idées originales, de l'aventure, des rebondissements, de l'humour et un monde réinventé de toute pièce, plein de trouvailles graphiques. Par moment ce mélange de poésie et d'aventure m'a fait penser à du Miyazaki: l'héroïne est une jeune fille, le manoir qui se transforme comme le château ambulant, les animaux avec leurs grosses armures de robot, etc...
Je me suis surpris à imaginer le film en images réelles et pas en dessins animés, et je pense que cela aurait également été très sympa...

Ma note:



Bon film!

Nous trois ou rien

Réalisé par Kheiron
Film français
Avec Kheiron, Leïla Bekhti, Gérard Darmon, Zabou Breitman

L'histoire:

Les années 70 en Iran, sous la dictature du Shah. Hibat quitte son petit village pour devenir avocat, mais en secret se tourne vers le combat politique. Arrêté et mis en prison, il ne quitte pas le combat et est victime de ses geôliers. Une fois libéré, il est accueilli en héros par sa famille et tombe amoureux de la belle et dominatrice Fereshteh, qu'il épouse et avec qui il a un enfant. Mais avec la venue de Khomeini la dictature devient encore plus dure, et Hibat et Fereshteh vont devoir quitter le pays clandestinement. Ils atterriront en France, dans une banlieue où d'autres combats les attendent...



Mon avis:

Ce film m'a ébloui: autant par son humour que par son histoire touchante et pleine d'humanité. Kheiron parle de l'histoire de son père en disant 'Je' et en jouant son paternel à l'écran, c'est le plus beau message d'amour que peut donner un fils à son père.
Ça m'a fait penser aux films de Pagnol où par des personnages drôles et singuliers il arrive à faire passer plus d'émotion que dans un film dramatique. Il y a aussi pas mal de poésie dans le style et les idées, et quelques bons moments de cinéma, comme par exemple la scène où Fereshteh, en fuite, appelle une dernière fois son père et où ni l'un ni l'autre ne peut dire un seul mot, et que seule leur émotion parle...
Un film réussi donc avec un très bon casting, de l'humour mais aussi du drame (celui qui a touché l'Iran), et dont on sort plein d'espérance...


Ma note: 





Bon film!