Le tout nouveau testament

Réalisé par Jaco van Dormael
Film belge
Avec Benoît Poelvoorde, Yolande Moreau, Catherine Deneuve, François Damien, Pili Groyne, Marco Lorenzini


L'histoire:

Dieu existe et il habite à Bruxelles, dans un vieil appartement sans porte donnant vers le monde. Il dirige en tyran sa petite famille, avec sa femme qui reste silencieuse et ne pense qu'au ménage, et sa fille de 10 ans, EA. Le fils, JC, est parti il y a bien longtemps pour enseigner aux hommes une sagesse en laquelle Dieu ne se reconnaît pas. Car en effet Dieu il n'aime pas les hommes: il les a créé pour se distraire et prend un malin plaisir à les voir souffrir, à travers sa vitre. Son seul outil: son vieil ordinateur où il a écrit toutes les règles qui régissent notre monde. Mais EA, quand elle découvre le véritable métier de son père, décide de se rebeller: grâce à l'ordi, elle envoie sur le portable de chaque être humain un SMS indiquant l'heure exacte de sa mort. De quoi mettre un sacré foutoir! Puis elle bloque l'ordi et se barre par le sèche linge (?) pour arriver à Bruxelles à la recherche de 6 nouveaux apôtres. En écoutant le témoignage de chacune de ces personnes, dont la vie a été changée suite à l'annonce de la date de leur mort, elle va pouvoir écrire un nouveau testament. Quand à Dieu... tant pis pour lui!



Mon avis:

Un univers très poétique, fou et inventif (plein de trouvailles dont on se demande où ils sont allés chercher ça), dans lequel certaines personnes trop terre à terre auront du mal à pénétrer (j'ai vu plusieurs spectateurs sortir de la salle en pleine séance). Mais pour moi qui suit un peu foufou, ce film me va bien!
La réalisation est très efficace, tout comme les dialogues bien pensés, et mine de rien derrière ses apparences loufoques le film pose des questions sur la vie, la place de Dieu et des possibles, le destin de chacun d'entre nous... que feriez vous si vous saviez l'heure exacte de votre mort? Quel sens donner au reste de votre vie?
La seule chose que je pourrais peut être trouver à redire c'est le ton un peu pompeux et intellectuel qui lasse au bout d'un moment. Mais après ça même la fin du film, qui aurait pu être casse gueule, est finalement très bien vue.

Ma note:




Bon film!

Prémonitions

Réalisé par Afonso Poyart
Film américain
Avec Anthony Hopkins, Colin Farrell, Jeffrey Dean Morgan, Abbie Cornish

L'histoire:

L'agent Joe Merriwether et sa collègue Katherine Cowles enquêtent sur les meurtres d'un tueur en série bien étrange, qui semble ne pas laisser de trace et avoir tout prévu à chaque fois. Dans l'impasse, Joe pense aller chercher l'aide de son ami John Clancy, medium très doué qui a entre autre le pouvoir de voir dans le futur. John s'est retiré loin de tous, affecté par la mort de sa fille morte de leucémie. Il accepte finalement mais ses visions, ainsi que les indices le mènent vers une conclusion des plus douloureuses: comme lui, le tueur peut voir le futur, et chacune des personnes qu'il a assassiné était atteinte sans le savoir d'une maladie mortelle et était donc condamnée...




Mon avis:

Malgré une fin un peu trop prévisible et une ambiance copiée sur Seven en moins bien, et puis aussi des scènes un peu lourdingues de gravité, et d'autres faussement larmoyantes, ce film arrive par moment à relever le niveau par quelques instants bien filmés et bien interprétés par un Anthony Hopkins égal à lui même.
Peut être pas de quoi en faire un film inoubliable, mais bon on ne peut pas faire un Seven à chaque fois...

Ma note:





Bon film!


Miss Hokusai

Réalisé par Keiichi Hara
Film japonais

L'histoire:

O-Ei est la fille du grand peintre Hokusai, avec qui elle vit jour et nuit dans son atelier. Elle le seconde dans ses œuvres et peint même à sa place. Entre beuveries et recherche de l'inspiration dans la vie agitée d'Edo, O-Ei n'a toujours pas trouvé de prétendant. Elle passe quand même du temps avec sa petite sœur O-Nao, aveugle de naissance et confiée à un couvent. Hokusai, qui a peur des maladies et souhaite vivre 100 ans, a peur d'aller voir O-Nao, ce que déplore O-Ei...




Mon avis:

Le film ne raconte pas une histoire mais quelques moments de vie et anecdotes sur la vie d'Hokusai, ou plutôt sur la vie de sa fille aînée. Bien sûr il y a un fil rouge c'est le thème de la vie après la mort, avec quelques histoires de fantômes et d’événements surnaturels, et puis le décès d'un des personnages à la fin, mais ça reste un peu décevant au niveau de l'histoire car les séquences ont l'air décousues.
Par contre, il y a plein de moments très poétiques. Notamment les scènes avec la petite sœur aveugle, très touchantes. Et puis, c'est aussi très agréable de voir Edo à cette époque, ses rues pleines de petites maisons, et le fameux pont de Ryogoku.
On a donc là un film sensible et inspiré, avec une atmosphère apaisante et des personnages attachants, de quoi passer un bon moment...


Ma note:



Bon film!


Dheepan

Réalisé par Jacques Audiard
Film français
Avec Antonythasan Jesuthasan, Kalieaswari Srinivasan, Claudine Vinasithamby

L'histoire:

Dheepan, tigre tamoul persécuté du Sri Lanka, a perdu toute sa famille dans la guerilla qui oppose son peuple au gouvernement, et pour laquelle il a combattu. Il désire par dessus tout émigrer en Europe, et décide de prendre la place d'une famille de 3 personnes ayant obtenu un visa pour la France, mais pour cela il doit trouver une fausse épouse et une fausse petite fille, ce qu'il trouvera très vite dans le camp de réfugiés dans lequel il se trouve. Mais une fois en France, la fausse famille va devoir apprendre à vivre ensemble. De plus l'environnement dans lequel ils trouvent refuge n'est pas des plus accueillant: les voilà gardiens dans une cité HLM contrôlée par des trafiquants de drogue.



Mon avis:

Un peu déçu par ce nouveau film d'Audiard. Peut être qu'à côté de ses films précédents j'ai mis la barre un peu haute.
Autant je trouve les trois personnages principaux beaux et attachants, autant la situation et l'environnement me semblent un peu convenu: les trafics dans les HLM, les gars qui zonent, etc... On a déjà vu ça plein de fois dans d'autres films, et le regard que porte le réalisateur sur le sujet n'a rien d'original: chaque événement est convenu, et puis les images de jungle et d'éléphant en flashback, quel clichés! Et ce leitmotiv des héros qui se répètent  "Nous vivons dans le mensonge, nous ne sommes pas une vraie famille", ça finit par lasser un peu.
Une histoire qui ne m'a pas emballée, et certaines scènes filmées de façon très dramatique m'ont laissé de marbre.
Bon le film a eu quand même la palme d'or, donc je pense que cela ne doit pas être l'avis de tout le monde...

Ma note:



Bon film!