The dark knight rises

Réalisé par Christopher Nolan
Film américain
Avec Christian Bale, Gary Oldman, Tom Hardy, Joseph Gordon Levitt, Anne Hattaway, Marion Cotillard, Morgan Freeman, Michael Caine

L'histoire:

7 ans que le procureur Harvey Dent est mort. Officiellement, c'est Batman qui l'a tué, responsable de la mort de bien d'autres personnes. En réalité, seul le commissaire Gordon sait qu'Harvey Dent était devenu fou et dangereux et que Batman est innocent. Seulement la mort de Dent a permis de justifier une répression sans précédent contre le crime à Gotham, qui est petit à petit redevenue une ville prospère. Batman a depuis longtemps disparu, et le milliardaire Bruce Wayne également, retranché dans son manoir. Mais Bane, le meneur d'une bande qui investit les égout, compte bien mettre la ville à feu et à sang et faire sortir le milliardaire de sa tanière. Et seule l'intervention d'un chat noir chapardeur va permettre à la chauve souris de sortir de sa grotte.



Mon avis:

Très déçu par le film.
Un peu normal après tout le barouf fait autour de lui, les critiques élogieuses, le box office, etc...
Tout d'abord le méchant que je trouve franchement ridicule. Non pas que l'acteur soit mauvais car il a une certaine prestance et un regard profond mais bon ses motivations et son statut de mal incarné font un peu sourire. J'attendais un méchant plus emblématique (il remplace difficilement le Joker), d'autant plus qu'il n'est pas le 'vrai' méchant. Catwoman est un personnage plus intéressant, très bien interprétée par Hattaway, mais dont l’ambiguïté n'est pas poussée jusqu'au bout.
La pléthore de personnages secondaires (le jeune policier par exemple), avec chacun son histoire, fait que le film semble se perdre en détails, et le parcours de Bruce Wayne pour aller jusqu'au bout de sa quête, qui devrait être le centre du film, se retrouve noyé dans une histoire compliquée. C'est encore plus fastidieux quand on essaie, à coup de flash back, de nous montrer que le film est bien la conclusion d'une trilogie, en faisant référence à Harvey Dent, Ras'Al Gul qui serait en fait le père du méchant, etc... Moi j'ai trouvé ça franchement long par moment, et puis sans intérêt.
En tant que film de super héros, je préfère encore les Vengeurs, moins prétentieux car n'essayant pas de montrer un monde cru, complexe et réel, alors qu'il reste un film de super héros simpliste.
En fait je pense que pour moi aucun des films Batman n'arrive à égaler le premier, celui de Tim Burton avec Nicholson et Keaton. 1989, ça nous rajeunit pas!

Ma note:




Bon film!


Abraham Lincoln: chasseur de vampires

Réalisé par Timur Bekmambetov
Film américain
Avec Benjamin Walker, Dominic Cooper, Anthony Mackie

L'histoire:

Le film dévoile un aspect moins connu du célèbre président. Le jeune étudiant Abraham cherche à venger sa mère, morte dans d'étranges circonstances, en allant tuer celui qu'il croit être le meurtrier. Mais celui ci de trouve être un redoutable vampire, et Abe ne doit la vie qu'à l'intervention d'Henri Sturgess, chasseur de vampire, qui va lui enseigner tout ce qu'il sait pour qu'Abraham devienne son disciple. Les vampires se cachent un peu partout en Amérique, et comptent bien envahir le pays. Sans attache, Abe doit alors errer la nuit à la recherche de vampires à occire. Mais le temps passant, il a de plus en plus de mal à concilier sa vie de justicier et celle de futur homme politique, et peut être aussi de mari et père de la nation...



Mon avis:

Alors il est bien évident qu'avec un titre comme celui là, ça ne peut être qu'un nanar. Et un vrai en plus, avec des idées de nanar, la plus naze étant bien entendu de mélanger l'histoire américaine avec le fantastique: la guerre de sécession ne serait ainsi qu'un prétexte pour pouvoir mettre fin à l'avancée des vampires, privés de leur pain quotidien (le sang de leurs esclaves noirs). Jusqu'au moindre détail de la vie de Lincoln s'explique par son engagement de chasseur de vampires.
On n'y croit pas un instant et donc dés le départ tout cela, comme les têtes coupées à la hache, tout cela fait  un peu rire... comme dans un nanar quoi!
Sauf que le nanar a su séduire les portefeuilles d'Hollywood qui ont mis pas mal d'argent dans l'affaire, au vu des scène d'action bourrées d'effets spéciaux. Les images sont également très belles, très travaillées, avec un grain et une lumière spéciale.
Le pire c'est que ça pourrait faire un bon nanar, mais les auteurs, en intégrant Lincoln dans l'affaire, l'ont transformé en arnaque un peu malhonnête, comme pour donner de l'importance à un sujet qui n'en demandait pas tant.

Ma note:



Bon film!