Sur la piste du Marsupilami

Réalisé par Alain Chabat
Film français
Avec Jamel Debbouze, Alain Chabat, Fred Testot, Géraldine Nakache, Lambert Wilson, Patrick Timsit

L'histoire:

Dan Geraldo est reporter vedette à la télévision. Son émission ne faisant plus recette, on lui offre une dernière chance de se rattraper en allant en Palombie, au fin fonds de la forêt amazonienne à la recherche d'une tribu secrète, les payas. Sauf que Dan n'est pas le grand reporter que tout le monde croit. Arrivé sur place, il est mis en prison par le général Pochero, dictateur local, mais il va être sauvé par son contact Pablito, jeune magouilleur qui tente de l'arnaquer en le menant vers des faux payas. Ici tout le monde se moque de Pablito, car il prétend avoir vu de ses yeux un animal légendaire, le marsupilami, au pelage jaune tacheté et à la très longue queue. Mais celui ci existe vraiment et a d'ailleurs été repéré par le vieux botaniste Hermoso, lors de sa recherche d'une orchidée très particulière. Se rendant compte que cette orchidée possède un pouvoir pouvant lui rendre sa jeunesse, Hermoso va alors partir à la chasse au marsu, seul animal capable de l'amener à cette fleur sacrée. Mais heureusement nos 2 zéros au grand coeur vont l'en empêcher... Fajitas con leche!


Mon avis:

Je pense qu'il faut voir ce film comme une franche déconnade, et ne pas chercher à retrouver absolument le Marsupilami de la bédé.
Tout comme ce qu'il avait fait avec Astérix et Cléopatre, Chabat adapte l'univers de Franquin à son humour très 'nul' et on retrouve dans ce film des gags et des jeux de mots dignes de 'La cité de la peur', avec une intrigue simple et parodique, des anachronismes, des clins d'oeil...
La scène du chihuahua m'a fait penser à "Police Academy", ou bien quand Wilson revêt son costume à paillette pour nous faire une magistrale interprétation de Céline, on croirait Leslie Nielsen dans un "y'a-t-il", etc... Tout ça pour dire que si vous vous attendez à une fidèle adaptation de l'univers de la bande dessinée, vous serez déçu. Par contre si vous aimez Alain Chabat et son humour, vous allez vraiment vous marrer car c'est du bon!
D'autant plus que l'univers très enfantin du réalisateur colle bien avec cette histoire et l'univers des bédés de notre enfance, à croire que Le Marsu, comme Astérix, ont marqué Chabat quand il était petit et l'ont finalement influencé dans sa carrière...

Ma note:


Bon film!



Aucun commentaire: