L'irlandais

Réalisé par John Michael McDonagh
Film irlandais
Avec Brendan Gleeson, Don Cheadle...

L'histoire:

Le sergent Doyle est policier dans une petite bourgade tranquille des côtes irlandaises. Solitaire et bougon, il connait bien son métier mais voilà qu'un meurtre est découvert dans son village, et qu'un agent du FBI , Everet, débarque pour une enquête très spéciale: une cargaison de cocaïne est suspectée d'arriver bientôt sur les côtes irlandaises et il est à la recherche de 4 gangsters chargés de réceptionner la marchandise. Entre Doyle et Everet se tisse une forte amitié , même si Everet est un tantinet choqué par l'attitude irrespectueuse du vieux garde irlandais...



Mon avis:

Il faut avouer une chose à propos de ce film, c'est que je n'ai pas du tout accroché. Ce genre d'humour où chacun joue à se moquer de l'autre en lui balançant des vannes, des fois ça marche mais là ça n'a pas fonctionné. Ici on joue pas mal sur l'incongruité et l'originalité des personnages, leur décalage: les malfrats qui parlent philosophie, le commandant de brigade qui parle trop, la belle croate qui a épousé un gay, mais surtout le personnage principal, imprévisible.
Mais tout est trop grossier, trop visible. On cherche tellement à rendre les personnages cocasses qu'ils en deviennent un peu superficiels. Et ce ne sont pas les scènes où le policier est avec sa mère mourante qui nous le rendent plus humain. L'énigme policière passant au second plan, et n'ayant pas beaucoup ri, je ne dirais pas que je me suis ennuyé mais presque. Après tout le film n'est pas si mal que ça, mais bon un peu trop prétentieux à mon gout.
Bref: ce ne fut pas ma tasse de thé (irlandais)!

Ma note:


Bon film!


L'Irlandais Bande-annonce 2 par toutlecine

Carnage

Réalisé par Roman Polanski
Film franco-espagnol-polonais-allemand
Avec Jodie Foster, Kate Winslet, Christoph Waltz, John C. Reilly

L'histoire:

Suite à une dispute au jardin d'enfants, un petit garçon donne un coup de bâton à un autre et lui casse 2 dents. Les 4 parents décident de se réunir afin de faire une déclaration pour l'assurance. Mais ce qui ne devait être qu'une formalité va tourner au vinaigre quand petit à petit les mondanités vont amener chacun des couples à se révéler...



Mon avis:

On pourrait croire qu'assister à une scène de ménage à quatre pendant tout un film pourrait devenir ennuyeux au bout d'un moment, mais en fait il n'en est rien. Bien sûr on sait que c'est un huis clos, qu'il n'y a que 4 personnages, qu'ils vont finir par se friter (et pas seulement pour les gueules de leurs rejetons)... Mais le talent de l'auteur de la pièce d'origine(Yasmina Reza) fait qu'on ne trouve pas le temps long et que l'on prend vraiment plaisir à voir se fissurer la façade de tous ces personnages trop propres sur eux. Chaque acteur est vraiment parfait dans son rôle et la réalisation de Polanski, très fluide, passe de l'un à l'autre de façon très naturelle. On se croirait dans la pièce, coincés avec tout ce petit monde (mais sans l'odeur de vomi).
On est donc les témoins privilégiés de la scène, dont on ne manque aucun détail truculent. Assez drôle.
Quand aux problèmes de la violence à l'école, de l'éducation des enfants ou de l'abandon des hamsters... bin à vrai dire on s'en fout un peu!

Ma note:

Bon film!


Le chat potté

Réalisé par Chris Miller
Avec Antonio Banderas, Salma Hayek, Zach Galifianakis...

L'histoire:

Le chat potté est l'un des hors la loi les plus recherchés du Mexique. En voulant tenter de mettre la main sur les haricots magiques des infâmes Jack et Jill, il rencontre un adversaire de taille en la personne de Kitty pattes de velours, redoutable voleuse qui convoite elle aussi le magot. Celle ci travaille pour l’œuf Humpty Dumpty, ancien ami d'enfance du chat potté, mais ceux ci sont fâchés depuis que le chat a été trahi par l'oeuf, et contraint de devenir un hors la loi. Humpty a depuis toujours le rêve de trouver les haricots magiques qui lui permettront d'accéder au château dans les nuages où se trouve la célèbre oie qui pond des œufs en or. Il veut convaincre le chat de les suivre Kitty et lui dans leur aventure... celui ci se laissera-t-il convaincre?



Mon avis:

Ce n'est pas forcément le même humour que dans Shrek, ce n'est même pas le même univers (celui ci est plus... western). En fait seul le personnage du chat potté est commun, mais je m'attendais à pire donc je ne suis pas déçu...
On ne rit pas forcément à grands éclats, mais les clins d’œil et l'originalité des personnages (surtout les chats avec leur regard si expressif), nous donne un film bien sympathique. L'humour décalé du personnage principal, genre de faux héros masqué séducteur sans peur et en fait plein de faiblesses, est mis à contribution tout au long du film.
J'ai bien aimé la scène du bar avec tous les chats, et les allusions à d'autres films (Fight club, King kong, etc...).
Ce n'est pas une histoire exceptionnellement originale, mais c'est bien fait et sans fausse note coté scénario, donc moi j'aime bien!

Ma note:


Bon film!



Dernière séance

Réalisé par Laurent Achard
Film français
Avec Pascal Cervo, Charlotte Van Kemmel...

L'histoire:

Sylvain travaille dans un vieux cinéma sur le point de fermer, et passe ses nuits à s'adonner à son passe temps favori: assassiner des jeunes filles pour leur couper l'oreille. Mais en fait toute sa vie est tout entière tournée vers sa passion du cinéma et de sa mère, dont il honore ainsi la mémoire...



Mon avis:

Un film un peu pompeux mais en fin de compte sympathique, avec une histoire simple et stylée.
Ce n'est pas vraiment un hommage au 7ème art (malgré son titre), mais un simple film de serial killer où les meurtres se succèdent (ça se répète un peu au bout d'un moment) sous le regard affolé du meurtrier. Avec un personnage principal qui se veut tragique et inquiétant, je ne me suis pas vraiment senti transporté par l'intrigue ni par le suspens. Peut être parce que finalement le film n'est pas si original que ça mais bon: c'est fait avec peu de moyens et ça se voit, mais avec conviction et ça se voit aussi. Et au final je peux dire que j'ai passé un bon moment...

Ma note:


Bon film!


FA DERNIÈRE SÉANCE par EPICENTRE_FILMS

The Lady

Réalisé par Luc Besson
Film franco-britannique
Avec Michelle Yeoh, David Thewlis, Jonathan Raggett

L'histoire:

Suu vit heureuse à Londres, en compagnie de son mari Mikey et de leurs 2 fils. Mais elle est rappelée subitement au pays au chevet de sa mère mourante. Son pays, la Birmanie, aux mains d'une tyrannique junte militaire. Alors que les révoltes sont brutalement réprimées, des étudiants tentent de la convaincre de rester et de se battre avec eux pour la démocratie. Aung San Suu Kyi est en effet la fille d'un héros birman assassiné par la junte. Les généraux au pouvoir, qui la craignent, vont tout faire pour la faire partir, y compris l'isoler dans sa résidence et refuser l’accès au pays à ses fils et son mari, britanniques. Mais cela ne suffira pas à atténuer la détermination de cette femme d'exception, d'autant plus que bien qu'éloigné son époux la soutient de toutes ses forces dans son combat...



Mon avis:

J'ai trouvé que Besson avait trouvé le ton juste pour traiter ce sujet: avec beaucoup de retenue (ce qui n'est pas toujours le cas dans ses films). Pas de scène trop gore, ni de grand mouvement de foule, ni de passion enflammée... tout reste à échelle humaine, simple. On a un récit très digne qui va à l'essentiel.
Le fait que cela soit un film double est également intéressant: l'aspect politique du combat de Suu Kyi s'affiche dés le début et se connote peu à peu d'une histoire d'amour entre elle et son époux. Celui ci, bien qu'ils soient séparés, la soutiendra jusqu'au bout. Je ne sais plus qui a dit "l'amour, ce n'est pas se regarder l'un l'autre mais regarder dans la même direction". Et c'est ce que montre ce film: 2 personnes qui regardent à l'horizon un avenir meilleur pour la Birmanie. Les 2 histoires, politique et amoureuse, se mélangent pour nous aider à nous identifier et nous sentir proche de la prix Nobel de la paix, et à travers elle de son combat. Tout ça avec Michelle Yeoh qui est vraiment superbe, Thewlis qui arrive à parler avec un seul regard. La musique de Serra énerve un peu, avec des violons qui dramatisent un peu à outrance, mais en fait le film m'a beaucoup plu.
En tout cas c'est une histoire qui méritait un film... même si elle n'est pas tout à fait terminée: la Birmanie reste encore aujourd'hui une dictature et Aung San Suu Kyi continue de se battre.

Ma note:


Bon film!