L'exercice de l'état

Réalisé par Pierre Schoeller
Film français
Avec Olivier Gourmet, Michel Blanc, Zabou Breitman

L'histoire:

Le film suit le quotidien de Bertrand Saint Jean, ministre des transports. Entre projet de privatisation des gares, réunion avec son équipe, sa femme qu'il ne voit jamais, son nouveau chauffeur de fonction stagiaire, ses déplacements et les rumeurs de remaniement...


Mon avis:

J'ai l'impression qu'il y a plein d'autres films sur le même sujet en ce moment (Les marches du pouvoir, Pater, La conquête, etc...). Les affres du pouvoir intriguent et fascinent. Dans tous les cas on a droit à un portait amer et cynique. Celui là encore plus que les autres, mais pas seulement. Ca part vraiment à 100 à l'heure, plein de rebondissements, et chaque personnage est à la fois une caricature grinçante et pourtant profondément humain. Le héros, prisonnier d'une spirale dont il ne sortira jamais, fait le pantin dans un système qu'il pense contrôler. Il n'a pas le temps d'hésiter et de se demander ce qu'il fait et où il va (et où va notre pays par la même occasion tiens).
Le film est très écrit, avec des répliques qui font mouche, et formidablement mis en scène. A aucun moment on ne s'embête, à aucun moment je n'ai été largué ou me suis dit que le film en faisait trop (contrairement à un autre film sur le même thème: into the loop, de sinistre mémoire). On est nous aussi aspiré dans la spirale et ses rebondissements, comme dans un film d'action à suspense.
Le film serre de plus près son personnage principal, envers qui on éprouve de la compassion sans vraiment savoir pourquoi, tant il peut être pitoyable dans son comportement avec ses collaborateurs et avec nous même (le peuple) en quelque sorte. Et humain à d'autres moments. Et perdu aussi.
Déprimant en fait ce film. Mais très bien fait.

Ma note:


Bon film!

Aucun commentaire: