Habemus papam

Réalisé par Nanni Moretti
Film franco italien
Avec Michel Piccoli, Nanni Moretti, Jerzy Stuhr

L'histoire:

Au Vatican, le conclave se réunit pour désigner un nouveau pape. Après de longues heures de délibérations, les cardinaux choisissent le cardinal Melville. Mais, au moment de présenter le nouveau pape au public de la place St Pierre, Melville éclate en sanglot. Opprimé par la nouvelle fonction qui lui incombe, il entre en dépression et ne veut pas être présenté au monde. Ne sachant que faire devant cette situation, les cardinaux sont cloués au saint siège, sans pouvoir tenir le grand public au courant. Et le psychanalyste qu'ils ont fait quémander ne peut rien pour eux: le pape s'enfuit hors du palais pour errer incognito dans les rues de Rome.



Mon avis:

En voulant s'attaquer à cette histoire, Nanni Moretti trouve un sujet très original, qui peut l'emmener très loin dans la comédie: ils sont rares les films qui se passent au Vatican avec comme personnage principal le saint père en personne.
Malheureusement, alors que cela aurait pu donner quelque chose de caustique, plein d'idées et profond, on se retrouve avec un film lourd, lent et superficiel. J'en suis sorti en me disant 'tout ça pour ça?'.
Pour la réalisation, rien à redire. Pour le jeu des acteurs aussi. Même les second rôles sont peaufinés et réalistes. Mais bon: si quelques situations prêtent à rire (Moretti a le chic pour inventer des situations cocasses: les cardinaux et leur hypocrisie, comme celle du psychanalyste, qui se manifeste dans les parties de carte et de volley ball -sig-), on a quand même l'impression que tout le film n'a qu'un but: tourner en ridicule le clergé, sans chercher à donner plus de profondeur à l'histoire. En fait on s'en fout complètement de 'pourquoi le pape ne veut pas devenir pape', puisque tous les personnages sont prisonniers d'une comédie dont ils ne sortiront jamais.
Bin moi j'avoue ce film m'a déçu. J'ai l'impression que le réalisateur, excité à l'idée de toucher à quelque chose de blasphématoire, s'est juste arrêté là sans tenter de pousser sa comédie jusqu'au bout, ni à s'intéresser aux personnages de trop près. Dommage.

Ma note:


Bon film!

Aucun commentaire: