Même la pluie

Réalisé par Icíar Bollaín
Film franco-mexicano-espagnol
Avec Gael García Bernal, Luis Tosar, Carlos Aduviri,

L'histoire:

Le jeune réalisateur Sébastian, son producteur Costa et toute leur équipe s'apprêtent à filmer un film en Bolivie. Celui ci raconte l'arrivée de Christophe Colomb en Amérique et dénonce l'exploitation et le génocide des indiens. Le jeune Daniel est notamment recruté parmi la population locale pour jouer le rôle de Huatey, chef de la rébellion indigène. Mais dans la propre vie du village, Daniel et ses amis sont en guerre contre une nouvelle loi bolivienne qui leur interdit de puiser l'eau et les oblige à la payer à prix d'or à des entreprises privées. La révolte gronde et va bientôt semer la zizanie dans la réalisation du film...



Mon avis:

Je suis allé voir ce film un peu par hasard, en sachant à peine de quoi il parlait, sans même avoir vu la bande annonce... et je ne le regrette pas!
Si au début je fus un peu décontenancé par l'idée un peu intellectuelle de mélanger l'action (filmée) de l'époque de Colomb et celle du tournage du film à notre époque, les deux histoires finissent par se mélanger de manière naturelle, et montrent que les temps n'ont pas vraiment changé.
C'est un film malin qui nous amène à réfléchir sur plein de choses. Comme pour le personnage du réalisateur, qui se calfeutre derrière son film. Il cherche à magnifier les sentiments humains et à condamner la barbarie avec des grands principes mais refuse de prendre part à la vraie révolte dans la réalité. Est ce qu'un film peut vraiment changer le monde?
Un film qui parle des rapports entre pays riches et pays pauvres, et qui aborde même la mainmise des multinationales sur la distribution de l'eau: on bascule peu à peu dans le film engagé et social, sans toutefois être ennuyeux. Les scènes historiques, tout comme celles de la révolte contemporaine des indiens, nous donnent des séquences poignantes de vérité et de sens, jusqu'aux scènes d'émeutes finales.
C'est vrai que les films sociaux se font rares. Celui ci a l'extrême intelligence de le cacher en se questionnant lui même sur son utilité (comme Sébastian qui se cache derrière son propre film, et ne fait rien pour aller aider les indiens qui manifestent près de lui)... Je trouve que c'est du grand art (note: le scénariste, Paul Laverty, a notamment travaillé pour... Ken Loach)!


Ma note:


Bon film!

The green hornet

Réalisé par Michel Gondry
Film américain
Avec Seth Rogen, Cameron Diaz, Jay Chou, Christoph Waltz, Tom Wilkinson, ...

L'histoire:

Brit Reid est un glandeur de première. Fils d'un riche propriétaire de journal, il n'est pas prêt de prendre la suite de son paternel qui l'assène de reproches. Et quand celui ci meurt, Brit n'éprouve pas vraiment de chagrin et continue à faire la fête. Mais avec son gros héritage il hérite également d'un ami vraiment bizarre: le jeune Kato, garagiste de son père, as des arts martiaux et inventeur de génie. Émerge alors une idée dans la tête de nos 2 gamins surdoués: monter un couple de justiciers masqués. A bord de leur voiture truffée de gadgets, les voilà partis pour se transformer en redoutable frelon vert! Leur plan: grâce au journal de son père, se faire passer pour de dangereux criminels et éliminer les gangs de L.A., avec en boss de fin de niveau Chudnovsky, le caïd local. Pour les y aider, une nouvelle secrétaire à forte poitrine ne serait pas trop demander...



Mon avis:

J'ai trouvé ce film de super héros comiques très... rafraichissant!
Brit et Kato se jettent dans la vie de super héros costumés comme de véritables gamins sans cervelle, et nous on les suit dans leurs délires. C'est peut être aux antipodes du téléfilm très kitch dont il est issu, mais après tout... un gars habillé en vert à bord d'une voiture avec chauffeur et 2 mitraillettes sur le capot... ça fait pas très sérieux!
Un film qui s'il s'était pris au sérieux aurait franchement été lourd et sans intérêt, mais qui grâce au talent de Gondry - spécialiste dans les personnages d'adulescent attardés - nous fait passer un bon moment dans un univers décalé.
Bon bien sûr on a un peu de mal à retrouver la touche personnelle du réalisateur (ses envolées poétiques par exemple), puisqu'après tout le scénario n'est pas de lui et c'est un pur produit d'Hollywood. Mais quand même, avec tous ces héros costumés à l'écran ces temps ci (et ceux qui vont venir: thor, green lantern, spiderman...), un peu d'humour ne fait pas de mal.
En plus l'histoire se tient, on ne s'ennuie pas une seconde et les situations sont parfois surprenantes(vous avez déjà essayé de prendre l'ascenseur avec une voiture?).
Et puis il y a de la bonne musique et tout...

Ma note:


Bon film!


La chance de ma vie

Réalisé par Nicolas Cuche
Film français
Avec François-Xavier Demaison, Virginie Efira, Armelle Deutsch, Elie Semoun, Thomas Ngijol...

L'histoire:

Julien est un conseiller conjugal réputé. Sauf que du coté vie sentimentale, c'est le vide: Julien a la fâcheuse tendance à porter la poisse à toutes celles dont il tombe amoureux. Mais quand l'ambitieuse Joanna croise son chemin, il n'ose pas lui avouer son terrible secret. Ils fileraient le parfait amour si la malchance ne s'acharnait encore une fois sur Joanna, dont la place au sein de sa société de design parait maintenant compromise...



Mon avis:


Que dire de cette nouvelle comédie romantique, si ce n'est qu'elle n'a pas grand chose d'original.
Elle part d'une bonne idée et utilise tous les ingrédients connus pour ne pas trop se prendre la tête et nous faire rire un bon coup.
Dés le début on part sur les chapeaux de roue avec de l'action et de l'humour bon enfant (on voit venir les gags de très loin). Ça va très vite, c'est naïf, plein de fraicheur et surtout pas du tout crédible, mais bon on en a pour son argent.
Le mélange de flash backs, de voix off est un peu agaçant au bout d'un moment et j'aurais aimé qu'on prenne un peu plus de temps avec le sujet (un peu comme dans une comédie à la Francis Weber), car le tout finit par devenir un peu superficiel.
Et les 2 acteurs principaux, pourtant doués, suivent le rythme sans vraiment pouvoir relever le niveau.
Donc voilà: on se marre bien, c'est pas mal mais bon...

Ma note:


Bon film!

Arrietty

Réalisé par Hiromasa Yonebayashi
Scénario de Hayao Miyazaki
Film Japonais

L'histoire:

Arrietty vit heureuse en compagnie de ses parents, en plein milieu de la campagne japonaise... sauf qu'ils mesurent moins de 5cm, et que ce sont des chapardeurs, des petits êtres qui vivent cachés dans les maisons et chapardent des objets oubliés. Les temps sont durs, car ils ne savent pas s'ils sont les derniers de leur race et surtout ils doivent rester cachés aux yeux des humains. Mais lors de sa première sortie de chapardeuse, Arrietty va être découverte par Sho, jeune humain atteint d'une maladie du cœur. Mais plutôt que de mettre la vie de sa famille en danger, celui ci va plutôt devenir son meilleur ami...



Mon avis:

Souvent dans les films des studios Ghibli (de Miyazaki particulièrement), on a droit à des scénarios complexes, à multiples retournements de situation, peuplés de personnages à double facette. Ici ce n'est pas le cas: l'histoire est toute simple, assez prévisible, et elle s'écoule doucement comme un été japonais.
Comme souvent dans les dessins animés de la firme à Totoro, on magnifie la simplicité et la naïveté de la jeunesse, avec un message écolo, et on reconnait également plein de personnages au comportement typique chez miyazaki: le gros matou à l'air endormi, la jeune fille espiègle et maline, l'homme silencieux et juste, la vieille sorcière, la petite rigolote, le garçon des bois à l'air faussement dur, ou encore le jeune chevalier au grand cœur. On est heureux de retrouver toutes ces figures traditionnelles, dans des décors féériques (vus à travers les yeux de ces petits hommes), formidablement dessinés.
Le monde est beau dans ces dessins animés là, et tout le talent mis en œuvre réussit encore une fois à nous emmener vers un autre monde... minuscule mais grand!

Ma note:


Bon film!

Sound of noise

Réalisé par Ola Simonsson, Johannes Stjarne Nilsson
Film Suédois
Avec Bengt Nilsson, Sanna Persson...

L'histoire:

Amadeus est issu d'une famille de grands musiciens, sauf que lui est allergique à la musique. Il se réfugie dans son métier de policier. C'est alors que surviennent une bande de percussionnistes, menée par la belle Sanna, décidés à transformer leurs happenings artistiques en véritables 'attentats musicaux'. Toute la ville est en émoi face à ces terroristes d'un genre nouveau et Amadeus est vite saisi de l'enquête...




Mon avis:

Avec un sujet pareil, on aurait pu s'attendre à un film original et décalé de bout en bout. Mais ce n'est pas vraiment le cas. Si on trouve de bonnes idées, et un ton à première vue original, le tout reste assez conventionnel et très maladroit. Les personnages pleins de promesses finissent par paraitre simplets, l'histoire un peu naïve. Finalement seuls les "concerts" apportent un peu de fantaisie au film, qui ne m'a pas vraiment séduit.

Ma note:


Bon film!

Les émotifs anonymes

Réalisé par Jean-Pierre Améris
Film franco belge
Avec Isabelle Carré, Benoît Poelvoorde...

L'histoire:

Angélique est une personne très timide et émotive. C'est une chocolatière de génie qui n'est jamais sortie de l'ombre par simple peur de se faire remarquer. Elle est finalement embauchée par un chocolaterie familiale au bord de la faillite, sauf que c'est comme responsable commerciale alors qu'elle est très timide. Jean René, le patron, est lui aussi très émotif mais cache ses sentiments derrière une apparente dureté. Mais poussé par son thérapeute, il va être amené à se rapprocher malgré lui d'Angélique. Chacun d'eux tombe amoureux de l'autre, mais oseront ils se l'avouer?



Mon avis:


Voilà un petit film tout simple et sans prétentions, un comédie romantique qui a pour seule originalité que les héros sont timides à l'excès et restent plantés l'un en face de l'autre, sans oser agir ou alors en faisant des trucs bizarres, comme s'absenter toutes les 2 minutes pour aller changer de chemise, ou bien en se cachant dans un placard pour ne pas assister à son mariage.
Ça donne des situations cocasses, avec un duo d'acteurs vraiment crédibles dans des personnages originaux dans lesquels on peut tous se reconnaitre (à moins d'être vraiment quelqu'un de culotté). L'humour un peu naïf du film est plein de fraicheur, avec un message simple : 'accepte toi tel que tu es et tu pourras vivre heureux'... et en plus ça donne envie de manger du chocolat!
Donc en conclusion, c'est pas le film de l'année mais j'ai passé un bon moment, grâce à son sujet original et à Benoit et Isabelle. Que demander de plus?

Ma note:


Bon film!

Harry Potter et les reliques de la mort part 1

Réalisé par David Yates
Film Américano-britannique
Avec Daniel Radcliffe, Rupert Grint, Emma Watson, Ralph Fiennes ...

L'histoire:

Depuis que Voldemort et toute sa clique ont déclaré la guerre au ministère de la magie, la vie d'Harry Potter est de plus en plus en danger. Ils finissent par renverser le ministère et semer la terreur dans le pays tout entier. Harry, Hermione et Ron n'ont plus qu'à s'enfuir et se cacher, et à rechercher les Horcruxes (dans lesquelles l'âme de Voldemort serait enfermée) afin de les détruire. Mais la quête va être semée d'embuches...



Mon avis:

Épisode je-sais-plus-combien de la saga, ce film a une histoire un peu à part comparé aux épisodes précédents car toute l'action du film raconte la fuite des 3 amis, loin de Poudlard et des lieux précédemment connus.
Le problème avec les Harry potter, et ça s'amplifie de film en film, c'est qu'on voit toujours à l'écran la difficulté qu'ont eu les scénaristes à adapter le roman écrit, sans en décrire tout les détails. Il y a toujours un moment où certaines choses sont évoquées sans qu'on sache pourquoi, ou bien certains sujets apparaissent d'on ne sait où (comme le truc sur les Horcruxes), voir des moments où on se dit qu'il manque quelque chose pour que l'action soit cohérente. Donc en fait, si on a pas lu le livre, y'a des moments où on comprend pas ce qui se passe!
D'autant plus que souvent entre 2 films moi j'oublie des personnages ou bien des histoires. C'est qu'il y en a un paquet à force, et ça ne va pas s'arranger avec cet ultime épisode qui se retrouve coupé en deux.
Mais bon, malgré tous ces griefs, et malgré le fait que l'action de cette première partie soit mineure (on doit certainement nous réserver le feu d'artifice pour la fin), j'ai bien aimé le film qui est réalisé efficacement, avec de superbes images. Les acteurs (y compris les plus jeunes) sont très bons, et j'irais certainement voir comment tout ça finit dans le prochain épisode... en espérant que j'aurais pas tout oublié d'ici là!

Ma note:


Bon film!