Le nom des gens

Réalisé par Michel Leclerc
Film français
Avec Jacques Gamblin, Sara Forestier...

L'histoire:

Arthur Martin est un homme bien sous tout rapport, vieux célibataire et Jospiniste convaincu, il exerce le métier de vétérinaire spécialiste de la grippe aviaire. Il cache un secret: ses grands parents déportés à Auchwitz, dont personne ne parle dans la famille. Baya Ben Machmoud, elle, a des origines algériennes. C'est une jeune fille complètement chtarbé et extravertie. Elle a hérité de sa mère de forte convictions de gauche, qui la poussent à coucher exclusivement avec des mecs de droite dans le but de les remettre sur le droit chemin. Entre eux deux la rencontre est explosive...


Mon avis:

Les auteurs de ce film se sont donné un sacré chalenge: faire rire avec les convictions politiques des gens. Ce n'est qu'à moitié réussi: personnellement j'ai bien aimé mais les personnes qui m'accompagnaient ont été moins enthousiastes: elles ont trouvé l'humour peu subtil, le film plein d'idées reçues et c'est vrai que c'est un film plein de fraicheur, qui fait sourire mais pas rire à gorge déployée...

La forme du film, avec ses flash back stylisés, ses personnages très spéciaux ou bien même imaginaires et ses petites phrases bien placées, tout ça fait un peu 'film intellectuel', un peu pesant par moment.
Moi j'ai surtout trouvé le sujet original et plein de bonnes idées, et j'avoue avoir passé un bon moment. Surtout que sous ses airs d'idées préconçues de gauchiste de base, il y a un double sens caricatural, plus iconoclaste qu'il n'y parait: l'extrémiste de gauche qui pleure en votant Chirac, ou qui considère les conducteurs de quad comme des fachos, la fille victime de pédophilie qui avoue que sans ça, sa vie serait bien morne, ou bien le descendant d'Auchwitz qui refuse d'en parler pour ne pas se sentir victime...
Ce film peut être vu comme une critique de la mentalité de gauche mais aussi comme une revendication de la médiocrité des personnages, qui se prennent pour des héros alors qu'ils sont tout simplement humains.

Ma note:


Bon film!

Aucun commentaire: