A bout portant

Réalisé par Fred Cavayé
Film français
Avec Gilles Lellouche, Roschdy Zem, Gérard Lanvin...

L'histoire:

Samuel, aide soignant dans une hopital vit une vie tranquille et heureuse, surtout qu'il va bientôt être papa. Mais quand il sauve la vie d'un de ses patients, dont la machine a été débranchée, sa vie bascule: des malfaiteurs kidnappent son épouse et lui demandent de faire sortir de l'hopital le malade en question, qui n'est autre que Hugo Sartet, voleur et bandit soupçonné de meurtre, et poursuivi par des tueurs énigmatiques. La course poursuite commence...



Mon avis:

Moyennement emballé par ce film.
Tout d'abord on peut saluer le courage du réalisateur de vouloir faire un film d'action français, alors que ce genre est plutôt la spécialité des américains. D'ailleurs il se débrouille très bien, en jouant à fond sur des scènes tendues à 100 à l'heure, où le brave type bien sympa se retrouve plongé au coeur d'un monde noir et violent auquel il est étranger. On ne peut quie s'identifier à lui et Lellouche est parfait dans ce role, avec sa bouille de grand enfant.
Tout est très efficace: les rebondissements sont imprévisibles, les scènes de poursuite secouent et l'enjeu - le sauvetage de la pauvre femme séquestrée (enceinte qui plus est)- nous tient en haleine.
Alors je sais pas pourquoi j'ai pas été emballé. J'ai l'impression que oui on essaie de faire un film d'action à l'américaine mais que justement on récupère les archétypes de ces films, sans y ajouter beaucoup d'originalité (un film américain avec cette histoire passerait totalement inaperçu). Le dur des durs qui se laisse recoudre sans anesthésie, les méchants flics ripoux qui ressemblent plus à des ordures, la femmes attachée à sa chaise sous une lumière blafarde et un endroit glauque et humide... C'est un peu superficiel tout ça. Peut être je suis trop habitué à plus de réalisme dans le cinéma français.
En tout cas, si ce n'est pour la performance d'acteur, j'ai trouvé ce film banal. Pas sans intérêt mais banal.

Ma note:


Bon film!


Aucun commentaire: