L'age de raison

Réalisé par Yann Samuell
Film français
Avec Sophie Marceau, Jonathan Zaccaï, Marton Csokas, Michel Duchaussoy

L'histoire:

Margaret est une femme d'affaire pressée. Elle a de hautes responsabilités dans une grande entreprise et est fiancée à l'un de ses collègue britannique. Mais aujourd'hui c'est son anniversaire et elle reçoit la visite d'un vieux notaire à la retraite venu tout droit d'un petit village de Provence. Celui ci doit lui remettre tout un tas de lettres écrites par une petite fille de 7 ans, Marguerite, qui n'est autre que... margaret elle même! Il avait été engagé par Marguerite pour lui transmettre ces lettres adressées à elle même pour qu'elle se rappelle ses rêves de petite fille. Margaret n'a pas vraiment envie de bousculer sa vie d'adulte avec ces souvenirs qu'elle tente d'oublier, et pourtant...



Mon avis:

Un film qui ne manque pas d'originalité, surtout quand il cherche à mettre en avant l'espièglerie de l'enfance, à grand coup de séquences flashback colorées et de petit dessins animés-collage, qui apparaissent à chaque fois que l'on se plonge dans la lecture des lettres de Marguerite, toujours pleines de malice et de fraicheur. Comme par exemple la scène où les enfants creusent un trou à travers la terre pour envoyer au bout du monde du pain aux enfants qui ont faim.
Magnifier l'idéalisme naïf de l'enfance, ce film réussit bien son coup, avec une Sophie Marceau toujours ausi douée en businesswoman très occupée, soupe au lait et sur les nerfs, confrontée malgrés elle à la curiosité de redécouvrir ses rêves d'enfant.
Bien sûr le thème du héros qui oublie son passé quitte à perdre son âme, on a déjà vu ça dans bien des films, mais le ton ici est moins conventionnel. Ca en devient un peu pompeux par moment, et à vrai dire le réalisateur ne réussit peut être pas son pari, à savoir inviter le spectateur à réfléchir à ce qu'il a fait de ses rêves d'enfant.
En tout cas moi j'ai bien aimé ce film pour son ton et sa forme originale sur un sujet qui pourrait être bateau...

Ma note:


Bon film!

Aucun commentaire: