L'arnacoeur

Réalisé par Pascal Chaumeil
Film français
Avec Romain Duris, Vanessa Paradis, Julie Ferrier, François Damien, Helena Noguerra...

L'histoire:

Alex, en compagnie de sa sœur et de son beauf, fait un drôle de métier: il est 'briseur de couple'. Vous voulez empêcher votre fille d'épouser un jeune abruti? et vous avez beaucoup d'argent? Alex se charge de comploter un plan machiavélique dans lequel il séduira la jeune fille afin de lui ouvrir les yeux sur son futur époux, avant de disparaitre.
Mais le voilà forcé d'accepter une mission bien périlleuse: le père de la jolie Juliette veut l'embaucher pour détourner sa fille d'un jeune homme riche et beau... à 10 jours du mariage. Celle ci semble pourtant très heureuse avec ce jeune homme qui n'a pas vraiment beaucoup de défauts. Mais Alex a besoin d'argent... Il se fait passer pour le garde du corps de Juliette afin de pouvoir approcher la belle, qui ne se laisse pas faire... mais les voilà tous les 2 pris à un jeu qui ne va peut être pas se finir comme Alex le souhaite...



Mon avis:

Une comédie romantique ... très bien huilée!

Entre comédie à rebondissements et comédie romantique, ce film est un parfait produit sans grande originalité certes, mais qui réussit bien en utilisant tout de qui marche dans ce genre de film: une idée de départ originale, un scénario plein d'embuches et de retournements de situation, qui suit un chemin bien tracé et finalement sans surprises, des personnages stéréotypés, qui bien sûr se détestent au début pour finir par un baiser d'amour, une morale très bien pensante, pas de prise de tête et de la légèreté... et le tour est joué!
Une mention spéciale au couple Julie Ferrier/François Damien, en soeur et beau frère du héros, qui forment vraiment un couple de foldingues détonnant et sur la même longueur d'onde. Romain Duris y va à fond dans le ridicule et la mauvaise foi (il a déjà fait ça dans d'autres films, sauf que d'habitude ça sonne faux. Là allez savoir pourquoi moi j'ai trouvé qu'il se débrouillait bien), et Vanessa paradis toute en subtilité.

Je dirais donc pour le coup que l'arnacoeur n'est pas une arnaque et que j'ai passé un bon moment. Que demander de plus?

Ma note:


Bon film!

Tête de turc

Réalisé par Pascal Elbé
Film français
Avec Roschdy Zem, Samir Makhlouf, Pascal Elbé, Ronit Elkabetz, Léo Elbé, Simon Abkarian...

L'histoire:

Suite à une arrestation musclée survenue dans le quartier, les jeunes de la cité ont la rage. Ils caillassent la voiture d'un médecin. Le jeune Bora envoie même un cocktail molotov et la voiture prend feu, avec son passager inconscient à l'intérieur. Remué par le doute, Bora sauve la vie du médecin et s'enfuit. L'agression fait grand bruit dans la presse. Simon, le médecin, est dans le coma. Son frère, Atom, est flic dans ce même quartier et va tout faire pour trouver l'agresseur. Bora de son coté, n'ose pas en parler à sa mère, émigrée turque qui élève toute seule ses 2 enfants. D'autant plus qu'il envisage bientôt de fuguer avec sa petite amie pour un voyage en turquie. On suit également le cas d'un homme dont la femme est morte ce soir là en attendant le médecin. Il rumine son désespoir et finit par accuser le médecin qui n'est jamais venu, qui n'est autre que Simon. Alors que le coupable n'est toujours pas découvert et que Simon sort du coma, on décide de donner une médaille à Bora pour son sauvetage. Se pose alors à lui un grave cas de conscience, d'autant plus que les autres jeunes du quartier, qui savent tout, sont prêts à le lui faire payer cher...

Mon avis:

Un film avec des prétentions sociologiques, qui s'intéresse aux problèmes des banlieues chaudes "de l'intérieur", et... ça marche plutôt bien!

Pour cela, on nous présente toute une série de portraits haut en couleurs et attachants, menés par des acteurs complètement dans leurs roles. Chacun des personnages a sa propre vie, ses propres problèmes, même si ils vivent tous dans le même monde. Ca fourmille d'idées et de détails (même pour les personnages secondaires: les parents des 2 frères et ce petit frère mort 30 ans plus tôt, le père de la petite amie qu'ils veulent rejoindre, la mère du jeune garçon accusé à tort d'avoir incendié la voiture...) , autant d'histoires et de destins parallèles qui rendent le film vivant.
Pour ce qui est de la crédibilité des personnages le film est donc réussi. Pour ce qui est de l'ambiance dans les cités, je crois que là aussi c'est assez proche de la réalité. Le film réussit donc son pari de nous faire partager les problèmes et les doutes de chacun, sans en faire trop dans le pathos.
Non, vraiment, j'ai du mal à dire du mal de ce film. C'est un film juste qui s'attaque avec plein de subtilité à des sujets épineux.
Oui, peut être ça: il y a vraiment beaucoup de personnages et d'histoires secondaires, et même si on se concentre sur l'histoire principale, on est un peu déçu que les autres destins (comme celui de l'homme qui veut venger sa femme) passent un peu en arrière plan.

Ma note:


Bon film!

The Ghost-writer

Réalisé par Roman Polanski
Film français
Avec Ewan McGregor, Pierce Brosnan, Kim Cattrall, Olivia Williams...

L'histoire:

Un jeune écrivain à succés est engagé comme nègre (ghost writer en anglais) pour écrire les mémoires d'Adam Lang, ancien premier ministre britannique, très controversé car il a fait entrer son pays dans la guerre en Irak. L'ambiance est tendue, car le précédent biographe de mr Lang a été retrouvé mort noyé - l'enquète a conclu à un suicide. De plus, l'ancien premier ministre est impliqué dans une affaire de prisonniers livrés à la CIA et torturés à mort. Ils n'ont qu'un mois pour écrire son bouquin et le nègre vient alors s'installer dans la résidence de Lang, qui se trouve sur une petite ile proche des états unis.
Il y rencontre la femme de Lang, Ruth. Sur fond de scandale politique, l'ambiance est tendue. D'autant plus que le nègre va peu à peu découvrir que des secrets planent autour de Lang. Et que son prédécesseur ne s'est pas forcément suicidé...


Mon avis:

Polanski a décidément le don pour nous faire plonger dans une atmosphère tendue, pleine de suspens et de suspicion, et ceci dés le début du film.
La maison, très froide et sans ame, le temps grisatre, les mesures de sécurité qui sont partout... Tous les regards, tous les gestes, même les plus anodins, ne servent qu'à faire monter la pression: notre héros se sent surveillé, on sent que quelquechose cloche. Avec dans le rôle principal un Ewan Mc Gregor égal à lui même, dans un rôle neutre qui n'a pas de nom, l'alter égo du spectateur en quelque sorte.

L'atmosphère ne se détend guère plus tout au long du film, et on s'enfonce dans le mystère et le doute, jusqu'à la révélation finale. Ca n'a rien d'original dans le genre, mais je crois que l'acharnement de Roman à vouloir contrôler tous les petits détails finit par payer et bon... on se laisse embarquer!
C'est donc une parfaite maitrise de la narration, et de superbes images sombres à souhait, qui rendent ce film si efficace.
On a quand même un peu de mal à saisir tous les détails de l'intrigue, notamment en ce qui concerne les noms de certains personnages, qu'on peut confondre, où bien pour comprendre sur quelle ile se situe l'action. Moi et mes amies cinéphiles, on est resté encore 5 minutes après la fin du film pour en discuter les détails, voir si il falait comprendre ceci ou cela, etc...
D'autant plus que le personnage d'Adam Lang fait directement référence à Tony Blair...

Un bon film donc!

Ma note:


Bon film!

Adèle Blanc-sec

Sortie le 14 avril 2010
Film français
Réalisé par Luc Besson
Avec Louise Bourgoin, Gilles Lellouche, Mathieu Amalric, Jean-Paul Rouve

L'histoire:

Les années folles. La journaliste Adèle Blanc-sec, jeune fille au caractère intrépide, est en Egypte où elle met à jour - non sans maintes tribulations- le tombeau du grand médecin royal Patmosis. Son plan: ramener la momie à Paris pour lui redonner vie grâce aux pouvoirs mentaux du professeur Espérandieu. Patmosis pourra peut être alors guérir la soeur d'Adèle, dans le coma suite à un accident de tennis... Mais de retour à Paris, elle retrouve le professeur en prison, condamné à mort, car il a ressuscité mentalement un bébé ptérodactyle qui terrorise la ville... Oui je sais c'est compliqué comme histoire...

Mon avis:

"Alors écoute moi bien, Ramsés de mes deux..."

Je ne suis pas assez bédéphile pour savoir si ce film est fidèle ou pas à la BD de tardi, mais en tout cas, Adèle ne m'a pas emballé.
Pourtant Besson nous a habitué à des films efficaces, et il reste égal à lui même. On reconnait sa patte: de l'action avec plein de traits d'humour (qu'on voit d'ailleurs venir de loin: le pharaon Ramsès 2 qui se promène dans la cour du Louvres :'C'est un endroit parfait pour y conctruire une pyramide'), traits d'humours qui donnent du tonus et dédramatisent l'action... ça fait un peu penser à Indiana Jones sur ce coup là. Sauf qu'il y en a quand même beaucoup.

Quand à Adèle, elle manque d'un petit chouïa d'humanité sous les traits de Louise Bourgoin. C'est vrai que le personnage est très antipathique mais moi je ne l'ai pas trouvé très crédible. On a l'impression que sa seule qualité c'est de savoir nous montrer son sens de la répartie dans des tirades moqueuses.
En plus l'histoire serait un condensé de plusieurs albums (ptérodactyle + momies?), ce qui se voit quand même un peu: on a l'impression d'avoir vraiment un film en 2 parties.
Le scénario manque donc un peu de logique: Adèle veut ressusciter un docteur égyptien pour guérir sa soeur qui est pratiquement morte. Pourquoi elle ne cherche pas directement à ressusciter sa soeur?
Reste que c'est un film fait avec beaucoup d'application et le souci du détail: Paris y apparait d'ailleurs dans toute sa splendeur et la société de l'époque dans toute son hypocrisie. Dommage que celui-ci n'ai pas été autant pensé en amont, à l'écriture du scénario... C'aurait pu donner quelquechose d'envoutant et d'original(à l'image de la bédé, j'imagine), alors que là le film est juste distrayant...

Ma note:


Bon film!


Precious

Sortie le 3Mars 2010
Film américain
Réalisé par Lee Daniels
Avec Gabourey Sidibe, Mo'Nique, Paula Patton, Mariah Carey, Lenny Kravitz,...

L'histoire:

Precious: 16 ans, black, obèse, habite dans un ghetto craignos d'une grande ville. Elle n'a vraiment pas de chance dans la vie: enceinte de son père (qui a disparu depuis) pour la 2ème fois, elle est battue par sa mère qui la déteste et virée de son collège -elle sait à peine lire et écrire. Dans sa tête, comme toutes les jeunes filles, elle rêve d'être une star, d'avoir un petit ami et d'être mince et blonde... Une chance s'offre à elle de sortir peu à peu de son univers morne et violent quand elle est confiée à une école de la 2ème chance, et surtout grâce à sa professeur d'alphabétisation, Rain Blu, qui la pousse à coucher sur le papier ses pensées les plus secrètes...



Mon avis:

C'est bizarre j'ai été super déçu par ce film. Pourtant l'originalité du sujet et les bonnes critiques m'avaient séduites.

Je m'attendais à un film plein d'humanité, je me suis retrouvé en face d'un film superficiel. Certes les personnages sont attachants, mais j'ai eu du mal à me sentir proche d'eux, tant le film passe à toute allure d'une scène à l'autre. On a quand même quelques moments de grâce, notamment lors de la scène finale entre la mère et sa fille, mais bon... bof.

En fait j'ai trouvé ce film très pétentieux, avec des effets très "vidéo clip" par moment, des images bien lèchées et artistiques, et des scènes qui s'enchainent un peu pêle mèle. Pourtant les acteurs sont tous très bon, y compris les personnages secondaires comme celui de Mariah Carey ou Paula Patton.
Pendant toute la première partie du film, à force d'effets très stylisés et de scènes d'une grande violence (notamment entre Precious et sa mère), le film semble un peu tourner en rond, et les scènes de dispute finissent par fatiguer plus qu'elles ne touchent.
On peut supposer que l'aspect très décousu et artistique du film est une tentative d'adapter fidèlement le livre autobiographique dont il est issu, qui doit être très poétique, mais au final ça ne m'a pas convaincu...

Ma note:


Bon film!

Le choc des titans

Sortie le 7 Avril 2010
Film Américain
Réalisé par Louis Leterrier
Avec Sam Worthington, Liam Neeson, Ralph Fiennes, Gemma Arterton, Jason Flemyng, Mads Mikkelsen, ...

L'histoire:

C'est une légende de la grèce antique: Le peuple de la ville d'Argos, roi et reine en tête, décide de défier les dieux dont ils n'estiment plus avoir besoin. Il détruisent l'immense statue de Zeus, ce qui anime le courroux de Hadés, frère de Zeus et maitre des enfers. Zeus autorise alors son frère à punir les humains en lachant sur eux le Kraken, un immense et sanguinaire monstre, à moins que la princesse Andromède ne soit sacrifiée aux dieux. Mais il ne sait pas qu'Hadés compte bien le trahir le moment venu et usurper son trone.
Persée, jeune pêcheur dont la famille a été massacrée par Hadès, apprend qu'il est en fait un demi dieu, fils de Zeus lui même. Il décide de mener une expédition afin de découvrir un moyen de tuer l'immonde Kraken: entre épée magique, scorpions géants, cheval volant et méduse, c'est une aventure semée d'embuches qui les attendent.

Mon avis:

Sorti au début des années 80, le premier Choc des titans (de Desmond Davis, avec HarryHausen aux effets spéciaux) avait tout du bon nanar de série Z comme Hollywood en avait le secret à l'époque... Son remake de 2010 n'a rien à lui envier, et reste assez fidèle à son modèle (mis à part le cheval ailé Pégase, devenu noir) : des dialogues un peu ridicules, des personnages simples, voir enfantins (comme les jin avec leur corp de pierre peu convaincant)...
Sauf que le film a été réalisé avec un très gros budget, à grand renfort d'effets spéciaux et d'images de synthèse très réussis, beaucoup de punch dans les scènes d'action, avec bien sûr la 3D (sauf que je l'ai vu en 2D), de belles images et des décors recherchés, et un casting très inspiré (Mads Mikkelsen déjà vu dans le guerrier silencieux, et Mouloud du grand journal).
Malgrès l'aspect très série Z du scénario et des personnages super stéréotypés, je me suis surpris à passer un bon moment et à trouver ce film pas mal. A croire que tout ceci a été voulu par le réalisateur, par nostalgie des films d'antan ou pour nous rappeler que cela ne sert à rien de vouloir faire des films prétentieux quand on veut seulement distraire le public.
Je regrette néanmoins le début du film un peu baclé, avec une histoire qui se met en place un peu vite, mais en tout cas j'ai bien aimé ce film.

Accueillons donc avec enthousiasme le retour des nanars à Hollywood! (Heu... t'es sûr?)

Ma note:


Bon film!