Le concert

Sortie le 4 novembre 2009
Réalisé par Radu Mihaileanu
Avec Mélanie Laurent, Aleksei Guskov, Dimitry Nazarov, Valeri Barinov, François Berléand, Miou-Miou, Lionel Abelanski, ...

L'histoire:

De nos jour, un fax est envoyé à l'opéra de Moscou afin d'inviter le célèbre Bolchoï à se produire au théâtre du Châtelet. Ce fax est intercepté par Andrei Filipov, homme de ménage mais ancien chef d'orchestre reconnu mis au placard sous Brejnev pour avoir défendu ses musiciens juifs. Germe alors une idée dans sa tête: réunir son ancien orchestre et se subtiliser au véritable Bolchoï pour avoir enfin sa revanche. Le répertoire: Tchaikovski qui le hante depuis 20 ans, avec en violon soliste une jeune française, étoile montante de la musique, mais envers qui Andrei cache un lourd secret. L'aventure commence...



Mon avis:

Film qui serait assez sympathique si il n'avait pas autant de prétentions...
A plusieurs moments, le film fait penser à du Kusturica, dans des scènes pleines de vigueurs et de folie. Sauf que Kusturica s'y prend franchement mieux dans ce genre de bordel organisé, alors que là la sauce redescend très vite dés qu'on passe à la scène suivante.
En plus le film se perd en explications, à coup de flashbacks inutiles, notamment sur un dénouement assez prévisible (avec des voix off sorties d'on ne sait où pendant le concert). On a un peu du mal je trouve à passer des scènes dramatiques à d'autres scènes comiques, ce qui n'empêche pas les personnages d'être sympathiques.

Néanmoins je n'ai pas vraiment accroché. J'ai toujours tendance à le comparer à d'autres films de ce genre mieux réussis: je me souviens de "Sri Lanka Handball Team" d'Uberto Pasolini (sorti cet été) qui raconte à peu près la même histoire mais sans dramatisation à outrance. Voir même rasta rocket. La façon de filmer était plus classique, fourmillait d'idées alors que là les bonnes idées (comme la scène du restaurant transformé en resto à couscous) ne sont pas poussées jusqu'au bout, où alors elles tombent vite dans le sentiment (comme la scène où les tsiganes 'livrent' les instruments au théâtre, qui se termine par un regard inquiet de Mélanie Laurent). Du coup les acteurs ne savent pas s'ils doivent rire ou pleurer: entre un Berléand qui assume son caractère comique et Aleksei Guskov qui même quand il a une réplique drôle fait une tête d'enterrement...

Donc voilà un peu déçu par ce film.

Ma note:

Bon film!

Aucun commentaire: