La route

Film américain
Sortie le 2 décembre 2009
Réalisé par John Hillcoat
Avec Viggo Mortensen, Kodi Smit-McPhee, Guy Pearce, Charlize Theron, Robert Duvall

L'histoire:

Nous sommes dans un futur apocalyptique: il y a 10 ans, une catastrophe inconnue a annihilé tous les animaux et les plantes ne poussent plus. Les villes et les villages sont en ruines. Affamés, les quelques survivants errent dans le néant et s'adonnent même au cannibalisme. Seul sur la route avec son jeune fils, un homme se rend plus au sud afin de rechercher un havre de paix hypothétique. Tout sur leur passage n'est que désolation... les campagnes et les villes désertes et jonchées de cadavres...


Mon avis:

"Noir c'est noir. Il n'y a plus d'espoir."
Vous voilà prévenus, n'allez pas voir ce film si vous êtes déprimés...
Après 2012 sorti il y a un mois, et puis maintenant la route, on pourrait dire que les films sur la fin du monde se suivent... mais ne se ressemblent pas. Car si 2012 manquait cruellement de compassion et de dramaturgie, la route en est jonchée. Et on sent une tension très forte tout au long du film qui bascule parfois même dans l'horreur.

Quand on sort de la salle, on ne peut s'empêcher de penser: "Qu'est ce que je ferais moi si la vie sur terre devenait comme dans ce film?" Serais-je tenté de mettre fin à mes jours, comme certains personnages? Ou bien est ce que je choisirais de survivre à tout prix? Est ce que je serais prêt à m'adonner au cannibalisme? Au meurtre? Ou bien est ce que je me contenterais d'errer tel un fantôme parmi les décombres?
Ce film sent le désespoir à plein nez. La saleté. Le manque d'eau. La famine. La paranoïa et la peur de mourir. La caméra est très réaliste et les acteurs, avec leur visage cadavérique, apparaissent comme des fantômes désespérés. Viggo Mortensen notamment, qui n'a plus que la peau sur les os. Mais même les second rôles, mis à part le fils tant chéri (espoir d'un monde nouveau), tous les survivants ont des têtes de morts vivants.

Les causes du chaos restent mystérieuses. Seul reste un monde de désolation. Ce film nous questionne en fait sur le devenir de l'humanité dans un monde détruit. Pas seulement l'humanité en tant que race humaine, mais surtout l'humanité qu'on a au fond de nous, ce "feu" qui nous empêche de devenir des monstres. Il y a aussi un message sur ce que nous allons léguer à nos enfants, à travers ce père qui essaie de transmettre des valeurs humaines à son fils dans un monde où il n'y a plus d'espoir.

C'est vrai qu'avec un tableau aussi noir le film devient vraiment éprouvant au bout d'un moment, tant tout ce qui nous est montré est de plus en plus horrible, et on a hâte que tout se termine pour revenir à notre petite vie confortable...

Voilà donc un film qui a une âme et qui fait réfléchir... et qui sort du lot. Obligé de mettre 5 étoiles!

Ma note:


Bon film!

Aucun commentaire: