Clones

Film américain
Réalisé par Jonathan Mostow
Sortie le 28 octobre 2009
Avec: Bruce Willis, Radha Mitchell, Rosamund Pike, James Cromwell, Ving Rhames

L'histoire:

On est en 2030(un truc comme ça) et nous sommes dans un monde où les recherches technologiques on permit de créer des robots à apparence humaine qui, contrôlés à distance par leur possesseur (tranquillement assis dans sa chambre), prennent la place des humains dans la vie de tous les jours. Seuls quelques irréductibles 'sacs à viande' refusent de se faire cloner de la sorte et se parquent dans des zones de non droit. Greer, agent du FBI, se trouve chargé d'une enquête bien étrange: à l'aide d'une arme inconnue, un homme arrive à tuer ses victimes en "court-circuitant" leur clone. Alors que sa vie de couple se désagrège suite au décès de son fils, Greer commence au fur et à mesure de l'enquête à remettre en question l'idée du clonage, et finira par dénoncer les pratiques guerrières de la société qui construit ces machines.





Mon avis:

98% des habitants du monde ont un clone mécanique. Si on accepte ce prédicat un peu farfelu (C'est vrai quoi? Même les pays en voie de développement? Y'a plus de pauvres sur la planète?), on peut se laisser embarquer dans un film d'action bien ficelé, avec un scénario pré formaté, et une multitude de références (terminator, phénomène, blade runner...). Ce film est donc déjà un genre de clone, en quelque sorte...

Néanmoins, la minutie avec laquelle le film a été réalisé force le respect: les clones ont vraiment des têtes de barbie et ken et les humains 'en vrai' sont pleins de rides et de cicatrices. Les scènes d'action sont très efficaces et même si quelques détails gênent aux entournures (par exemple: les robots peuvent courir et sauter plus vite... pourquoi ils continuent d'utiliser des voitures?), l'histoire parait bien travaillée en restant logique et claire. On a même droit à une scène très poétiques à la fin où tous les corps de clones gisent dans les rues revenues au calme.
On serait même peut être tenté de voir dans ce film un message philosophique sur la condition humaine, sur le vrai moi que chacun de nous cache derrière une façade trop lisse.

Mais bon... quand même... voilà quoi... Ca reste un film comme plein d'autres à Hollywood: Parti d'une bonne idée mais avec un scénario tellement conventionnel qu'on l'aura peut être oublié dans 3 mois. Bon j'ai passé un bon moment, j'dis pas... Et puis le film se tient c'est déjà ça!

Ma note:

Pour la note, j'hésite entre 2 et 3 étoiles... bon allez je vais être gentil:


Bon film!

Aucun commentaire: