Valerian et la cité des milles planètes

De Luc Besson
Film franco-chino-belgo-emirati-americano-germano-canado-britanique
Avec Dane DeHaan, Cara Delevingne, Clive Owen

L'histoire:

En l'année 2705, la station Alpha est une immense planète artificielle habitée par une multitude de races extraterrestre et protégée par la délégation, pour laquelle travaillent Valerian et Laureline. Ils sont envoyés à la recherche d'un multiplicateur, une petite bestiole capable de multiplier tout ce qu'elle avale. D'après le commandant de la base Alpha, la station est en danger car une zone radioactive, habitée par des individus hostiles, est en train de se développer sur la station, et cette bestiole serait la seule monnaie d'échange. Valerian et Laureline sont préoccupés, tout d'abord par leur histoire d'amour qui fait du sur place, puis par les intentions réelles du commandant. En effet, Valerian a fait un drôle de rêve dans lequel il rencontrait les habitants de la planète Mül, accidentellement détruite par des vaisseaux inconnus. Sauf que quand il essaie d'en apprendre un peu plus sur cette planète, le dossier est top-secret...



Mon avis:

Pas si mal que ça ce film de Luc Besson. Bon, je n'ai pas lu la bédé, je ne peux donc pas dire si l'adaptation est réussie ou pas. Mais je trouve l'histoire pleine d'action et les personnages intéressants et drôles. En tout cas au niveau des effets spéciaux et des différentes espèces, c'est un véritable plaisir.
Certains diraient que le film est un peu long. C'est vrai que l'univers créé par l'auteur foisonne tellement d'idées, entre les différentes races d'extra terrestre, les vaisseaux, les clins d'oeil, que Besson se laisse par moment emporter par ses envies, rallongeant chaque péripétie avec plein de nouveaux rebondissements.
Mais au final l'histoire reste claire et simple, et j'ai passé un bon moment sans prise de tête.

Ma note:



Bon film!


La planètes des singes - Suprématie

De Matt Reeves
Film américain
Avec Andy Serkis, Woody Harrelson, Steve Zahn

L'Histoire:

Afin de se protéger de la maladie et des singes, les quelques rescapés humains ont fait appel au colonel, un militaire fou qui fait la guerre à César le chef des singes, secondé par des troupes fanatisées et quelques singes réduits en esclavage. Lors d'un raid surprise, le colonel tue la femme de César ainsi que tous ses fils excepté le petit Cornélius. Fou de rage, César ne pense plus qu'à se venger mais il décide avant cela d'envoyer son peuple en un endroit au delà des montagnes où ils pourront vivre en paix loin des humains. De son côté, il part en direction du camp du colonel, en compagnie de ses compères Maurice, Rocket et Luca. Mais sur le chemin, ils découvrent peu à peu ce qui s'est passé dans le monde des hommes: la maladie qui a décimé toute une partie de la population a muté et maintenant elle rend les humains muets et bêtes. Pris de panique, les humains s'en sont remis aux ordres du colonel, qui a fait exécuter tous les humains malades sans pitié, et qui souhaite également le même sort à tous les singes. Visiblement celui ci n'a plus toute sa tête. De plus, lors de leur voyage, César et ses amis recueillent Nova, une petite fille humaine atteinte de la fameuse maladie, ainsi que Bad Ape, un singe parlant qui a grandi seul au milieu de nulle part mais sait comment les guider vers le camp du colonel...



Mon avis:

Dépenser des millions de $ en effets spéciaux et en images de synthèse, ça vaut certainement le coup si ça peut donner ce film là, où les singes ont un regard tellement expressif qu'on peut leur donner le premier rôle. Plus que techniquement, ce film est une réussite dans son histoire, en s'inspirant d'autres choses que le film de guerre (auquel il fait référence): le road movie (où César part pour une quête et rencontre des alliés sur son chemin), ou bien encore des scènes empruntées à Furyo, voir à la grande évasion. Tout ça vu du côté des singes. En fait le monde des singes est un bon terreau pour raconter tout un tas d'histoires qui font référence à notre civilisation humaine (les virus mortels, les camps de concentration, etc...) et il est presque dommage que ce troisième film semble vraiment mettre un point final à la saga, en revenant à la situation qui précède le film de 1968.


Ma note:




Bon film!


Office

De Johnnie To
Film hong-kongais
Avec Chow Yun-Fat, Sylvia Chang, Eason Chan

L'histoire:

Nous sommes dans une très grande entreprise chinoise, où les employés travaillent comme des bêtes afin d'obtenir l'argent et la gloire. Tout en bas, il y a le jeune stagiaire Lee Xiang, naïf au grand coeur, qui rêve de grimper les échelons. Et sa collègue Kat, qui en secret est la propre fille du président. En haut il y a mr Ho le PDG, dont l'épouse est dans le coma depuis que celui ci a une liaison avec mme Wang, sa plus proche collaboratrice et une femme de poigne. Autour d'eux il y a la dévouée Sophie, qui travaille tellement qu'elle néglige son petit ami avec qui elle va se séparer. Et puis David, un flambeur optimiste, amant secret de Mme Wang et amoureux de Sophie. Une occasion de grimper les échelons va se présenter pour Lee Xiang quand le rachat d'une entreprise de parfum déficitaire est envisagée...




Mon avis:

Ce film est très bien réalisé par un Johnnie To survolté, pleines d'idées de mise en scène très intelligentes, le recours à la 3D pour rendre l'ambiance plus irréelle, un scénario  avec un rythme soutenu qui fait que l'on ne s'ennuie pas. Et puis les personnages qui sont de vrais caricatures du genre de phénomène que l'on peut rencontrer dans ce milieu, mais joués avec nuance par des acteurs doués. Jusqu'aux décors qui sont impressionnants!
Mais par contre, je suis allé voir ce film sans savoir une chose importante: c'est une comédie musicale! Et du genre que je n'aime pas, quand les acteurs expriment par la chanson leurs pensées les plus secrètes...
Dés les premiers refrains je me suis dit "oh zut!" Les chansons chinoises, c'est pas vraiment mon truc. Surtout que la traduction dans les sous titres donne parfois des trucs un peu bizarres ( à un moment ça parle de vie de chien, de loup gris et de cochons j'ai rien compris). Heureusement ça ne chante pas tout le temps, mais c'est quand même dommage parce que l'histoire en elle même est intéressante. Mais franchement les chansons chinoises... je vais avoir du mal à dire que j'ai aimé ce film!


Ma note:



Bon film!

Dunkerque

De Christopher Nolan
Film americano-britanno-franco-néerlandais
Avec Fionn Whitehead, Mark Rylance, Tom Hardy

L'histoire:

C'est la grande débandade de 1939. Les anglais sont pris en tenaille sur les plages de Dunkerque, protégés par les français qui ne tiendront pas longtemps. La mission: évacuer les plus de 400 000 soldats anglais restants de l'autre côté de la manche. Mais cela n'est pas si facile que ça, quand on sait qu'on n'a largement pas assez de destroyer pour tout le monde, et que les nazis coulent tout ce qui tente de partir. On suit alors le destin de plusieurs hommes. Il y a le jeune soldat Tommy, qui ne pense qu'à une chose: s'enfuir au plus vite, quitte à s'embarquer clandestinement sur un destroyer en partance. Il trouve comme camarade Gibson, qui lui aussi cherche à se débrouiller pour fuir, et bientôt seront rejoint par Alex, un highlander. Il y a aussi Farrier et Collins, deux pilotes partis à bord de leur Spitfire pour protéger l'évacuation. Et enfin des civils: mr Dawson, son fils et le camarade de celui-ci, George, qui vont avec leur petit bateau tenter de rejoindre la côte française pour rapatrier le plus de soldats qu'ils peuvent. Ils sauvent en chemin le dernier survivant d'un destroyer, dont la santé mentale semble avoir un peu flanché.




Mon avis:

J'ai beaucoup aimé ce film où l'on ne parle pas beaucoup, où les héros sont pour la plupart des inconnus, mais où on s'attache surtout à décrire une ambiance, une tension, une atmosphère d'urgence et de mort. L'Angleterre est en face, si proche et si lointaine...
Les soldats sont coincés et cernés par l'ennemi, à la merci des bombes des avions et des roquettes des sous marins. La mort les guette et l'espoir est faible. C'est fichtrement bien filmé, et avec la prouesse de nous raconter 3 histoires différentes en simultané, ne se commençant pas au même moment (1 semaine, 1 jour et 1 heure avant) mais qui se recoupent à la fin.
Un film un peu éprouvant et claustrophobe, mais qui vous tient en haleine jusqu'à la fin.

Ma note:




Bon film!



Le dernier vice roi des indes

De Gurinder Chadha
Film Britanno-indien
Avec Hugh Bonneville, Gillian Anderson, Manish Dayal

L'histoire:

Dickie Mountbaten vient d'être nommé vice roi des Indes dans le seul but de négocier le retrait des britanniques du pays. Mais la tâche n'est pas aisée, car hindous et musulmans sont en grande tension. Les massacres et les heurts se multiplient et Jinnah, le leader musulman, s'oppose à Neruh à qui il veut imposer la création d'un état indépendant, le Pakistan. Pourtant Dickie est un homme plein de bonne volonté, fin diplomate et surtout il arrive à se faire aimer de tous, y compris des indiens serviteurs de son palais qui le respectent tous. Il est aidé en cela par son épouse, une forte tête et une dame de cœur qui n'hésitera pas à s'opposer à son époux quand celui-ci tentera d'accélérer le processus de changement de pouvoir. Mais parmi les serviteurs se répètent également les divisions qui reflètent le pays, quand le jeune hindou Jeet tombe amoureux de Aalia, la musulmane. Alors, l'Inde doit-elle vraiment être séparée?



Mon avis:

J'ai trouvé ce film assez prenant, même si on en connait malheureusement la fin. C'est vrai qu'il parle de politique et d'une période de l'Histoire pas très reluisante, et il en parle bien en montrant les dilemmes de la séparation de l'Inde. La bonne idée c'est de mettre en scène également les serviteurs du palais, les petites mains qui écoutent d'un air inquiet les décisions se prendre sous leurs yeux.
C'est un film avec plusieurs destins croisés de personnages, qui se rencontrent à peine mais malgré tout l'histoire n'apparaît pas comme morcelée et confuse, et donc c'est une réussite.

Ma note:



Bon film!


Spiderman: Homecoming

De Jon Watts
Film américain
Avec Tom Holland, Michael Keaton, Robert Downey Jr.

L'histoire:

Après avoir été contacté par Tony Stark - alias Iron man - pour aider les vengeurs lors d'une mission en tant que Spider man, Peter  Parker retourne dans son petit appartement du Queens, avec sa belle tante May. Ses journées c'est le lycée où il a la place du geek de service, avec son copain le gros Ned. Et ses soirées il prétend être en stage chez Stark international... Mais en vérité il se balade dans le costume ultra technologique offert par Stark, à la recherche de quelque malfaiteur à attraper. Mais ce n'est pas évident d'en trouver, et à chaque fois il manque de faire une gaffe. Il désespère toujours d'être convoqué par Tony pour enfin entrer dans les vengeurs quand le voici enfin sur une piste appétissante: un trafic d'armes extra terrestre organisé par Adrian Toomes, un trafiquant qui possède entre autre un costume lui permettant de voler... comme un vautour. Tony Stark ne le prend toujours pas au sérieux, mais Peter trouve le réconfort auprès de Ned qui découvre par hasard son secret. Les deux amis sont alors sur une piste: d'une part retrouver le vautour et de l'autre emmener la jolie Liz, dont Peter est amoureux, au bal de fin d'année...




Mon avis:

J'étais plutôt réticent à l'idée d'un nouveau nouveau Spiderman, après celui de Raimi et Maguire (fan et fidèle) et celui de Garfield (swag et pas très beau). Finalement c'est une bonne surprise car ils ont réussi à la fois à rester fidèle à l'esprit du comic (un gamin timide et complexé mais plein de bonnes volontés) et à la fois réinventer certains éléments de l'histoire (le meilleur copain qui est mis au parfum, ou les autres personnages comme Marie Jane, ou May, dont l'apparence et la personnalité changent). Tom Holland également joue le rôle à la perfection.
Et puis au final, on s'intéresse plus aux problèmes d'ado du héros qu'à ses prouesses super héroïques, ce qui est bien la marque de fabrique de Marvel.
Après quelques détails m'ont gêné, comme l'omniprésence de Tony Stark et des vengeurs dans l'histoire, comme si dans les comics la vie de Spiderman dépendait de l'existence des autres héros Marvel, alors qu'en fait c'en est le plus populaire. Même le fameux costume de Spidey est made by Tony Stark!

Ma note:





Bon film!

Baby driver

De Edgar Wright
Film britanno-américain
Avec Ansel Elgort, Kevin Spacey, Lily James


L'histoire:

Baby est un as du volant. Il ne parle pas non plus beaucoup et a toujours son Ipod sur les oreilles: cela lui permet de se concentrer dans les moments forts car suite à un accident survenu dans son enfance, il souffre d'acouphènes. Il a une grosse dette envers un chef du banditisme et doit accepter les offres de celui-ci, cambriolages pendant lesquels Baby fait office de conducteur hors pair pour échapper à la police. Mais c'est un milieu auquel Baby n'appartient pas et souhaiterait suivre les conseils de son père adoptif, un vieux noir sourd et muet: trouver un travail honnète. De plus, il vient de rencontrer la belle Debora, avec qui il aimerait bien mettre les bouts dans une cadillac jusqu'au bout de la route...



Mon avis:

Le film commence sur les chapeaux de roue avec une scène de cascade en voiture, puis un plan séquence maitrisé et de la bonne musique qui suffisent à installer la coolitude de l'histoire et de son héros. Ensuite viennent quelques dialogues bien marrants avec des personnages au caractère bien trempé. Par moment le film perd la pêche mais il finit toujours par la retrouver... peut être trop: ce délire de scènes d'action et de sang devient lassant vers la fin, et peut être un peu trop tiré par les cheveux. On s’aperçoit alors que le film cumule les clichés hollywoodiens, ce qui gâche un peu le plaisir.
En tout cas, voilà un film qui possède une bonne bande originale... je vais essayer de me récupérer 5 ou 6 morceaux pour les écouter dans ma voiture (ou dans le métro ça marche aussi).

Ma note:



Bon film!