Bécassine!

De Bruno Podalydès
Film français
Avec Emeline Bayart, Karin Viard, Denis Podalydès

L'histoire:

Bécassine n'est pas ma cousine mais une petite fille née dans la campagne bretonne. Gaffeuse et simple d'esprit, mais maligne et toujours de bonne humeur, elle rêve d'un jour aller à Paris et partage ses rêves avec son oncle, un chasseur au grand cœur. Une fois devenue une jeune fille, et habillée de ses plus beaux habits, elle est prête à partir sur les routes quand elle rencontre la marquise de Grand Air, qui cherche une nounou pour élever la petite fille qu'elle vient d'adopter, la petite Loulotte. Bécassine tombe tout de suite sous le charme de ce bébé et va donc s'installer chez la marquise en compagnie des autres employés de la maison, de sacrés numéros eux aussi... Mais voilà qu'un faux marionnettiste, véritable truand, s'amène au château avec pour dessein de séduire la marquise et de la mettre sur la paille...






Mon avis:

Une seule chose à dire: voilà un film naïvement mignon et plein de  tendresse. Les acteurs sont tous très bons et composent de sympathiques personnages.
Malheureusement ce n'est pas forcément très drôle tout le temps, l'histoire est simplette et un peu sans intérêt, à moins que ce ne soit la réalisation qui n'arrive pas à la rendre intéressante. Je crois que c'est le style du réalisateur (Podalydès), connu pour ses films au caractère dilettante et bobo, qui déteint sur l'histoire et qui fait donc une mise en scène qui manque de pep's.

Ma note:



Bon film!


Solo: A star wars story

De Ron Howard
Film américain
Avec Alden Ehrenreich, Woody Harrelson, Emilia Clarke

L'histoire:

Han et Q'ira sont deux jeunes orphelins esclaves de Proxima, la reine des charpadeurs d'une planète usine. Ils s'aiment et montent un coup afin de pouvoir s'échapper loin de cette planète, mais malheureusement Q'ira est reprise et Han se voit contraint de s'enfuir seul, en se promettant de revenir un jour la chercher. Il s'engage dans l'armée impériale dans le but de devenir pilote mais, sur le champ de bataille, il rencontre Tobias Beckett et sa bande de mercenaires, qu'il arrive à convaincre de le prendre parmi eux. Enfin c'est surtout grâce au puissant wookie que Han vient de rencontrer et de libérer. Leur premier but est de voler du coaxium, carburant surpuissant, pour le compte du syndicat de l'aube écarlate. Mais l'opération rate à cause de l'intervention de la pirate Enfys Nest, et il ne reste plus de l'équipe qu'Han, Chewbacca et Tobias, qui peu à peu devient le mentor du jeune homme. Ils doivent rendre des comptes à Dryden vos, le terrible chef de l'aube écarlate, qui leur accorde la vie en échange d'une nouvelle mission. Mais surprise! La jeune conseillère au côté de Dryden Vos n'est autre que... Q'ira!




Mon avis:

C'est une histoire parmi d'autres dans l'univers de la guerre des étoiles. On reconnait bien sûr des personnages, et on reconnait aussi les ficelles utilisées auparavant dans les autres opus (le scénariste est celui de l'Empire contre attaque et Le retour du Jedi). Mais ensuite l'enjeu est différent, on ne parle plus de force ni de Jedi, et à peine de l'Empire. On a même du mal à reconnaitre le HanSolo d'Harrison Ford derrière celui d'Alden Ehrenreich.
Ce n'est pas pour ça que c'est mauvais, après tout c'est une bonne histoire, mais on a l'impression que ça pourrait être mieux. Il manque un petit quelque chose pour que les idées du film aient été menées jusqu'au bout, et qu'un personnage comme celui de Solo mériterait mieux. Je pense que les problèmes de mise en scène (avec le changement de réalisateur aux 3/4 du film) y sont pour beaucoup...


Ma note:




Bon film!


Deadpool 2

De David Leitch
Film américain
Avec Ryan Reynolds, Josh Brolin, Morena Baccarin

L'histoire:

Wade Wilson continue son métier de tueur à gages, sans oublier de rentrer le soir chez sa douce Vanessa, avec qui il ambitionne d'avoir un enfant. Mais voilà qu'un de ses ennemis débarque chez lui et flingue sa copine. Wade pense tout d'abord au suicide, mais avec un pouvoir comme le sien c'est plus dur à dire qu'à faire... Il finit par être recueilli par son ami Colossus des Xmen qui ambitionne de l'intégrer au groupe en tant que stagiaire. Mais lors de sa première mission tout foire: Russel le gamin qu'ils sont venus aider à arrêter met l'orphelinat où il a été recueilli en pièces, et Deadpool prend sa défense quand il comprend que le garçon a été martyrisé par le directeur de l'orphelinat. Ils se retrouvent tous les deux privés de leurs pouvoirs par des colliers inhibants et enfermés dans une prison spéciale. Jusqu'à l'arrivée de Cable, un homme venu du futur, à moitié cyborg et prêt à tout pour tuer le Russel qui - dans le futur - sera l'assassin de sa famille...




Mon avis:

Les scénaristes de ce film assument vraiment tout et n'importe quoi: leurs blagues lourdingues, sexe et caca boudin, mais aussi leurs idées trop faciles (comme celle de faire mourir la fiancée du héros, qui pourrait être gênante dans le reste du film) ou celles qui sont trop politiquement correctes (le bad boy qui promet de ne plus tuer afin de sauver l'âme d'un enfant et honorer le souvenir de sa femme).
Certains nouveaux personnages sont sympas (Domino par exemple), d'autres mal exploités (J'aime toujours pas Colossus qui est mal fait et n'a pas de personnalité).
Enfin bon, y'a de bonnes scènes d'action, on ne se prend pas au sérieux. Certaines idées sont quand même pas top et sonnent le réchauffé (comme l'orphelinat, ou bien la prison pour mutant, ou encore Cable qui ne remonte le temps que pour sauver sa femme et sa fille), mais on s'en fout, c'est peut être pas le plus important.

Ma note:



Bon film!



Game night

De Jonathan Goldstein (XII), John Francis Daley
Film américain
Avec Jason Bateman, Rachel McAdams, Kyle Chandler

L'histoire:

Annie et Max sont un couple heureux. Ils ont en commun leur amour des jeux de société qu'ils pratiquent entre amis une fois par semaine. Ils tentent en vain d'avoir un enfant mais leur médecin pense que c'est psychologique: Max aurait un sentiment d'infériorité par rapport à son grand frère Brooks, un homme d'affaire touche à tout à qui tout a réussi. Il est justement de passage en ville et propose au couple et à leurs amis de les rejoindre pour une soirée de jeu un peu spéciale dans sa nouvelle maison: pendant la soirée, de faux kidnappeurs viendront l'enlever et ce sera à chaque équipe de couples de le retrouver grâce à des indices. Mais ce sont en fait de vrais kidnappeurs qui vont venir et l'emmener, car Brooks n'est pas un homme d'affaire mais un petit escroc verreux. Chacun des invités, ignorant la vérité, va alors mener sa petite enquête...





Mon avis:

Cette comédie ressemble à beaucoup d'autres mais ce qui la rend particulièrement bonne c'est la manière dont elle est filmée, parfois avec des plans originaux, parfois des idées de scénario pleines de surprise. Surtout elle ne se laisse pas aller comme dans certaines comédies américaines qui à faute de vouloir trop en faire finissent par devenir lourdingues. Là il y a énormément d'action et de rebondissements, et des personnages marrants (le voisin psychopathe restera dans les annales). C'est plein de fraîcheur et par moment irrésistiblement drôle.

Ma note:



Bon film!


Avengers 3 Infinity War

De Joe Russo, Anthony Russo
Film américain
Avec Robert Downey Jr., Chris Hemsworth, Mark Ruffalo...

L'histoire:

Thanos le terrible est un être redouté dans tout l'univers. Son credo: il croit qu'en éliminant 50% des êtres vivants de l'univers cela permettra d'avoir les ressources nécessaires pour que vivent en paix les 50% autres. Et il est bien décidé à passer à la vitesse supérieure: en réunissant les 6 joyaux de l'infini il aura alors le pouvoir d'un dieu et pourra alors arriver à ses fins d'un claquement de doigts. Il trouve le premier joyaux sous la protection de Loki, qu'il tue devant les yeux de son frère Thor, puis envoie des émissaires sur terre récupérer les quelques gemmes qui s'y trouvent. L'une d'entre elles est sous la garde du Docteur Strange, qui alerté par Hulk va chercher de l'aide auprès de Tony Stark et de son protégé Spiderman. Quand à Thor, il est sauvé par les gardiens de la galaxie, et est bien décidé à riposter et pour cela il doit aller se faire forger une nouvelle arme par le nain Eitri, alors que l'autre partie de l'équipe va protéger une autre des gemmes qui est en en possession du collectionneur. Gamora, la fille adoptive de Thanos, redoute plus que tout la confrontation avec son père, d'autant plus qu'elle est la seule à savoir où se trouve cachée la gemme de l’âme. Sur terre, alors que le Docteur Strange, Iron man et Spiderman se sont retrouvés projetés en direction de Titan, la planète originelle de Thanos, Hulk tente de réunir le reste des vengeurs afin de protéger la gemme qui se trouve sur le front de Vision, et est rejoint très vite par Captain America et le reste de la bande. Ils n'envisagent plus qu'une seule solution pour contrer Thanos: séparer la gemme de Vision et la détruire...



Mon avis:

Ce film choral, point d'orgue de toute la série des films Marvel auxquels il succède, était beaucoup attendu au tournant... et il tient ses promesses. En faisant se court circuiter et se rencontrer les différents univers, en mettant au premier rang Thanos, anti héros plus que que super-vilain-faire-valoir, et en continuant à nous en donner pour notre argent côté baston et humour de geek.
Bon, certains détails gênent un peu: Ant man n’apparaît pas, crane rouge réapparaît d'on ne sait où, l'histoire entre Hulk et la Veuve noire est éludée, l’œil de Thor vite remplacé, et on ne comprend pas comment ceux qui survivent et ceux qui ne survivent pas sont choisis à la fin...
Mais bon on ne tombe pas dans les pièges auxquels on aurait pu s'attendre et moi j'ai passé un bon moment.
Et j'attend la suite avec impatience(dans 1 an je crois)...

Ma note:



Bon film!



Cornélius, le meunier hurlant

De Yann Le Quellec
Film français
Avec Bonaventure Gacon, Anaïs Demoustier, Gustave Kervern

L'histoire:

Cornélius est un bonhomme fort et timide sorti de nulle part, à la recherche du bon endroit pour y construire son moulin. Oui car Cornélius est meunier. Il débarque donc dans un petit village perdu où il trouve un endroit parfait au dessus des collines surplombant le village. Les villageois sont d'abord inquiets de voir débarquer un étranger mais se réjouissent à l'idée d'avoir de la bonne farine et du bon pain... Et surtout Carmen, la jeune fille du maire, botaniste attitrée du village. Surtout que ces deux là tombent amoureux du premier regard. Sauf que chaque soir, sans savoir pourquoi, Cornélius ne peut pas s'empêcher d'hurler à la mort et de réveiller tout le monde. Les villageois hésitent alors à le faire emprisonner ou à le mettre à l'asile...




Mon avis:

Parfois, ça m'arrive d'aller voir un film au hasard, sans avoir vu sa bande annonce ni savoir de quoi il parle. Et parfois il m'arrive de le trouver finalement... pas génial.
Avec une histoire oscillant entre le naïf et le lourdingue, des répliques maladroites, l'emploi de musique de fond pour rajouter des envolées lyriques dans les scènes, le film est loin de m'avoir captivé.
Après, l'histoire est originale, il y a un humour burlesque qui m'a fait rigoler par moment. Certains acteurs sont très bons et il y a de très belles images mais l'aspect un peu "bébête" du film m'a pas mal déçu. Ça m'a fait penser aux films d'Antonin Peretjatko (La fille du 14 Juillet, La loi de la jungle) ou à l'humour des films d'Abel et Gordon (Rumba, Paris pieds nus), sauf que tout ça est beaucoup moins bien maîtrisé.

Ma note:



Bon film!

L'île aux chiens

De Wes Anderson
Film germano-américain

L'histoire:

Dans un futur proche, le clan Kobayashi - qui depuis des siècles voue une haine féroce envers les chiens - est enfin au pouvoir au Japon. Depuis quelques années, une nouvelle maladie sévit parmi les chiens et les rend dangereux pour l'homme. Décision est prise d’exiler tous les canidés sur une île poubelle, en face de la mégalopole Megasaki, malgré l'opposition de Ben watanabe, un scientifique prêt à tout pour trouver un remède. Mais Atari, le jeune neveu de 12 ans du chef du clan Kobayashi, vole un avion et part s'échouer sur l'île, à la recherche de son fidèle ami Spots. Il est recueilli par une bande de 5 chiens qui le prennent en pitié et sont prêts à l'aider. Seul Chef, un ancien chien errant, ne fait pas confiance à ce jeune humain qu'il ne comprend pas. Sur terre, parmi les hommes, de jeunes étudiants sont eux aussi prêts à résister et à révéler le complot de Kobayashi. A leur tête, la jeune américaine Tracy, pour qui Atari est devenu un héros. Mais la route sera longue avant de pouvoir trouver Spots et faire éclater la vérité...



Mon avis:

J'ai beaucoup apprécié ce film, et pas seulement parce qu'il se passe au Japon. Les images sont vraiment superbes, c'est également plein d'originalité dans le ton et les effets de scénario (via des flash back notamment) et les chiens ont un regard presque humain. L'humour un peu suranné et kitch de Wes Anderson transparaît totalement dans cette histoire, peut être plus que dans ses films 'live'. On se sent chez soi, bien installé dans un canapé douillet pour regarder ce film d'où se dégage une certaine poésie.
Après je ne pense pas que le style bien particulier du réalisateur plaira à tout le monde, et peut être pas aux enfants: trop lent, trop calme... Non, ce film s'adresse plutôt aux grands enfants que nous sommes...

Ma note:



Bon film!